1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Investir dans un fond socialement responsable
Boursorama avec Pratique.fr05/06/2017 à 18:20

Encore peu proposé par les conseillers financiers, l'investissement socialement responsable (ISR) intègre les critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) dans la gestion de fonds. Différentes formes d'ISR existent et s'adressent aux investisseurs qui souhaitent donner plus de sens à leur épargne et jouer un rôle plus responsable dans l'économie tout en bénéficiant de retombées financières.

Investir dans un fondsocialement responsable

Des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance

S'il n'existe pas de définition officielle pour l'ISG, il s'agit pourtant de placements qui répondent à des critères financiers mais également extra-financiers. Des agences de notation spécialisées évaluent et notent les politiques environnementale, sociale et de gouvernance des entreprises ou des émetteurs publics (États, collectivités...). A cette fin, les agences s'appuient sur des sources diverses telles que les documents publics d'entreprises, les rapports d'ONG, les rapports gouvernementaux ou bien encore les analyses de médias spécialisés. Les critères ESG portent sur la responsabilité des entreprises. Ainsi, la prévention des risques environnementaux, la gestion des déchets, la réduction des émissions de gaz à effet de serre s'appliquent à l'environnement. La formation du personnel, le dialogue social, le respect des droits des employés, la chaîne de sous-traitance, la prévention des accidents concernent quant à eux le volet social. Enfin l'indépendance du conseil d'administration, la structure de gestion et la présence d'un comité de vérification des comptes visent le domaine de la gouvernance. Les sociétés de gestion et les investisseurs institutionnels (fonds de pension, banques ou compagnies d'assurances) utilisent ces notations pour constituer des fonds ISR. Cela est également rendu possible par le concours d'agences de notation extra-financières qui les conseillent dans leurs réflexions stratégiques, sociétales et environnementales. Aujourd'hui, certaines sociétés de gestion développent également leurs propres systèmes de notation, voire préfèrent intégrer l'analyse ESG en interne par leurs propres équipes d'analystes extra-financiers.

De nouvelles opportunités

Un produit ISR est donc un placement financier et peut être investi dans différentes catégories d'investissement : actions et obligations d'entreprises publiques ou privées, mais aussi emprunts d'État, de collectivités locales, etc. S'il est principalement utilisé par les investisseurs institutionnels, les particuliers peuvent également y placer leur épargne et ainsi occuper un rôle important dans le développement de ces fonds ISR. Avec l'évolution du paysage financier international et l'émergence de nouveaux acteurs, les impératifs d'un investissement responsable mobilisent de nouvelles parties prenantes qui se sont regroupées en coalitions, initiatives, déclarations, réseaux et autres organisations. Les objectifs de l'ISR s'inscrivent sur le long terme et permettent donc de prévenir d'éventuels risques qui peuvent mettre en péril la rentabilité financière. Ils permettent en outre d'identifier de nouvelles opportunités économiques (nouveaux produits ou services et nouveaux métiers) qui ne sont pas toujours intégrées dans l'analyse financière traditionnelle. Pour les investisseurs, l'ISR est un moyen d'investir dans des entreprises dont les pratiques sont compatibles avec leurs valeurs ou celles de leurs clients. En termes d'image, l'ISR permet aux établissements financiers d'exprimer leur engagement en matière de responsabilité sociale d'entreprise, de développement durable ainsi que leurs préoccupations éthiques et citoyennes.

Les différentes formes de l'ISR

Différentes approches définissent l'ISR. La sélection ESG vise les meilleures pratiques selon plusieurs formes :
  • best-in-class : sélection des meilleurs émetteurs au sein de leur secteur d'activité,
  • best-in-universe : sélection des meilleurs émetteurs indépendamment de leur secteur d'activité,
  • best effort ou pondération : privilégier les émetteurs qui démontrent une amélioration de leurs pratiques ESG dans le temps.
Les exclusions normatives consistent à exclure les entreprises ou les Etats qui ne respectent pas certaines normes ou conventions internationales (droits de l'homme, convention de l'OIT, traités ou conventions internationales). Les exclusions sectorielles consistent à exclure des entreprises de secteurs d'activités jugés néfastes pour la société, (alcool, tabac, armement, jeux d'argent) ou pour des raisons éthiques (pornographie), ou bien encore pour des raisons environnementales (OGM, nucléaire). Les approches thématiques consistent à investir dans des entreprises portées sur des secteurs d'activité liés au développement durable. L'engagement actionnarial utilise les droits d'actionnaire pour influencer les entreprises en vue d'améliorations en termes d'ESG. L'impact investing consiste à investir dans des entreprises de l'économie solidaire (insertion par le travail, agriculture biologique, lutte contre le mal-logement...). Ces approches peuvent se combiner entre elles pour améliorer leur impact.

Trucs et astuces

L'ISR est différent d'un produit de partage ou d'un produit solidaire. Un produit de partage permet à l'investisseur de céder tout ou partie (25 % minimum) du rendement financier de son placement à des œuvres caritatives, des associations ou des ONG. Un produit solidaire est un placement dont 5 à 10 % servent à financer des entreprises solidaires ou des projets d'économie solidaire (aide à l'insertion, habitat social, microcrédit, etc.). S'il respecte les critères ESG, un même produit peut être à la fois de partage, solidaire et ISR.

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • portalm
    06 juin06:59

    Fonds avec un S.Sinon c'est le fond du puit

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer