1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Impôts et amendes : le paiement chez les buralistes testé dans dix-huit départements
Boursorama avec Newsgene11/02/2020 à 17:17

Impôts et amendes : le paiement chez les buralistes testé dans dix-huit départements

Dix-huit départements proposent dès maintenant à leurs habitants de payer les factures émises par des services publics chez leur buraliste. Il s'agit de tester la mesure qui entrera en vigueur sur tout le territoire en juillet prochain. Cette dernière a pour but d'aider les résidents des zones rurales à garder un accès à des points de paiement malgré les fermetures de centres administratifs. Deux millions de factures sont potentiellement concernées.

Dès juillet 2020, il sera possible dans toute la France de régler les sommes dues au Trésor Public ou les amendes dans des bureaux de tabac. La mesure pourrait transformer jusqu'à 4 700 boutiques situées dans 3 400 communes en centres de paiement. En attendant, le ministère de l'Action et des comptes publics a commencé à tester le dispositif dans dix-huit départements, rapporte BFMTV.

Conserver des lieux de paiement en zone rurale

L'objectif de cette nouvelle mesure est de permettre aux résidents des zones rurales de garder un accès aux services de trésorerie. Ces régions ont en effet connu de nombreuses fermetures de centres administratifs. Voilà pourquoi, parmi les départements concernés par la phase d'essais, on trouve la Haute-Saône, la Corrèze, la Loire, le Gard ou encore l'Aveyron, très concernées par ces fermetures.

Chez les buralistes, les paiements pourront désormais s'effectuer en espèces pour les sommes ne dépassant pas 300 euros et par carte bancaire sans limite de montant. Le gouvernement a laissé la possibilité de payer en espèces car 500 000 Français ne disposent toujours pas de compte bancaire et sont donc obligés de payer en liquide, rappelle BFMTV.

La FDJ comme partenaire

Le ministère estime à 2 millions le nombre de règlements qui pourraient ainsi être effectués dans les bureaux de tabac. Il sera possible d'y payer toutes les factures des services publics dont les hôpitaux, crèches et cantines mais aussi la taxe foncière et d'habitation ou l'impôt sur le revenu. Un partenariat a été noué avec la Française des Jeux (FDJ), qui mettra ses terminaux à disposition. Les bornes de la FDJ serviront à lire les codes-barres des factures.

La nouvelle mesure apporte aussi la possibilité pour les buralistes de diversifier leur activité quotidienne. Quant aux administrés, ils bénéficieront des horaires de ces magasins, bien souvent plus étendus que ceux des administrations. La moitié des bureaux de tabac de France sont en effet ouverts au moins 70 heures par semaine, y compris pendant le week-end pour beaucoup.

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • Alco121
    12 février07:52

    Parfait, dans ce cas fermons certaines Postes et reduisons le nombre de fonctionnaires puisque le privé prends le relais

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer