1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Immobilier : L'indivisaire peut jouir seul du bien indivis s'il a un bail
Boursorama avec Newsgene25/05/2020 à 16:54

Immobilier : L'indivisaire peut jouir seul du bien indivis s'il a un bail

Selon la Cour de cassation, un propriétaire indivis qui paierait un faible loyer pour l'occupation d'un immeuble ne peut se voir fait des reproches s'il a un bail.

En principe, un propriétaire indivis qui use seul d'un immeuble doit une indemnité aux autres membres de l'indivision qui n'y ont pas accès. Mais ce n'est pas le cas lorsqu'il est titulaire d'un bail consenti par l'indivision et qu'il paie un loyer, même s'il est faible. C'est ce qu'a récemment estimé la Cour de cassation.

Une situation juridique valable

Celle-ci devait statuer sur le cas d'une veuve critiquée par ses enfants parce qu'elle occupait seule un appartement issu de l'héritage de son mari, appartenant en indivision à tous. Les enfants faisaient valoir que selon le Code civil, celui qui jouit seul, de façon privative, du bien indivis empêche les autres d'en user et leur doit une indemnité. Ils ajoutaient que leur mère payait un loyer dérisoire, représentant environ un quart de la valeur locative.

Les enfants avaient gagné le procès devant la cour d'appel qui avait condamné la mère à payer une indemnité d'occupation. Mais selon la Cour de cassation, il s'agit d'une erreur. Une telle indemnité n'est due que si l'occupant n'est pas juridiquement en règle et n'a pas d'autorisation particulière d'occupation. A partir du moment où leur mère est titulaire d'un bail, elle ne jouit pas anormalement d'un bien indivis et elle est dans une situation juridique valable, avec les droits de tout locataire. L'indivision propriétaire doit ainsi lui assurer une jouissance paisible en application du contrat de bail.

* Cass. Civ 1, 18.3.2020, Y 19-11.206

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • f.cheva8
    25 mai18:03

    Bonjour la justice aussi ! ; en effet il a fallu aller en cassation (donc deux fois les frais) pour faire établir le bon droit.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer