Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Immobilier : investir dans une résidence étudiante, un actif à la mode
information fournie par Boursorama avec Newsgene09/07/2018 à 17:28

(Pexels)

(Pexels)

Les résidences étudiantes permettent de diversifier son portefeuille d’actifs. Sur un marché du logement porté par une forte demande, cet investissement remporte de plus en plus de succès.

D’ici 2020, la France devrait compter 2,7 millions d’étudiants. Pour les loger, le parc des lits en résidence étudiante augmente de +13% par an. En 2017, il atteignait des 120 000 unités d’après BNP Paribas Real Estate. Cette croissance ne reflète pas toujours la démographie étudiante, mais ce secteur attire de plus en plus les investisseurs immobiliers.

Forte demande VS forte croissance

Près de 5% des étudiants dans l’Hexagone se tournent vers les résidences universitaires. Les principaux projets de résidences étudiantes pour les accueillir se trouvent à Paris, et dans les académies de Versailles (Yvelines) et Créteil (Val-de-Marne). Dans la région Ile-de-France, les étudiants parisiens se logent souvent en périphérie pour des raisons de budget.

Dans les trois ans à venir, les projets immobiliers de résidences étudiantes se concentrent sur les académies déjà bien équipées, pointe Se Loger. C’est le cas de Lyon (Rhône) et Montpellier (Hérault). Certains investisseurs ont choisi au contraire des villes comme Bordeaux (Gironde) et Toulouse (Haute-Garonne) en raison de la croissance démographique étudiante.

Une opportunité de résilience

Les résidences étudiantes permettent d’investir pour diversifier son portefeuille d’actifs. C’est un produit alternatif à l’immobilier de bureau ou l’immobilier résidentiel. En cas de ralentissement économique, la résidence universitaire offre une opportunité de résilience. De quoi rassurer les investisseurs en termes de stratégie d’allocation de portefeuille.

Quand le marché du travail offre peu de débouchés professionnels, les étudiants rallongent leur cursus ou reprennent leurs études. Dans les deux cas, ils soutiennent la demande de logements étudiants. Par ailleurs, le nombre croissant d’étudiants étrangers (17% en 2025) garantit des taux d’occupation optimaux. Autant de bonnes raisons d’investir.

0 commentaire

Annonces immobilières