Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Ils usurpaient l’identité de candidats à la location pour acheter des voitures
information fournie par Le Figaro13/04/2023 à 06:00

(Crédits photo : Unsplash - Clint Patterson )

(Crédits photo : Unsplash - Clint Patterson )

Deux hommes sont jugés pour avoir publié de fausses annonces immobilières sur Leboncoin afin de récupérer les dossiers des candidats à la location.

C'est une arnaque d'un genre nouveau! Un escroc, qui a travaillé pendant un mois dans une agence immobilière, a eu l'idée de créer de fausses annonces sur Leboncoin en se faisant passer pour un propriétaire. Son objectif? Récupérer les dossiers des candidats à la location de son faux bien. Les documents administratifs qu'il recevait (bulletins de salaire, factures d'électricité...) lui permettaient d'usurper les identités de 34 personnes et d'ouvrir des comptes bancaires afin d'acheter...des voitures.

L'individu, jugé devant le tribunal correction de Nanterre, s'est notamment procuré un Dacia Duster dans un garage des Yvelines (78). Il a prétendu effectuer la démarche pour un ami, prénommé Benoît. Une demande de crédit d'environ 20.000 euros qui fait sourciller le garagiste mais ce dernier accepte contre une petite commission (il sera jugé pour escroquerie par la suite). La banque accorde ensuite le crédit demandé. L'arnaqueur, âgé de 26 ans, revend le Dacia Duster acquis pour zéro euro.

Un crédit qu'il n'a pas souscrit

Pendant ce temps-là, le vrai Benoît est contacté par la banque pour un crédit qu'il n'a pas souscrit. C'est l'incompréhension totale. De même, il reçoit une contravention pour une infraction commise sur une route qu'il n'a jamais traversée. D'autres victimes ont reçu des appels pour l'achat d'un scooter TMax. La police a levé le voile sur ce stratagème en octobre 2016, alors que le faux propriétaire roulait à contre-sens dans une rue à sens unique située à Asnières-sur-Seine (92).

Il s'est fait arrêter par la police et a sorti son permis de conduire de la boîte à gants. De multiples documents administratifs se sont échappés de la boîte à gants ce qui a retenu l'attention des policiers. Ils ont perquisitionné le domicile de la compagne de l'arnaqueur où ce dernier demeure et sont tombés sur plusieurs mails avec en pièce jointe des bulletins de salaire, des avis d'imposition et des factures d'électricité à des noms différents. De quoi intriguer la police qui a diligenté une enquête et a détecté une arnaque bien ficelée.

0 commentaire