1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Île-de-France: le ticket de métro en carton, c'est bientôt fini
Le Figaro12/06/2019 à 08:31

Île-de-France: le ticket de métro en carton, c'est bientôt fini (Crédit photo: Luc Legay - Flickr)

Île-de-France mobilités lance ce mercredi une nouvelle carte de transport, baptisée «Navigo Easy», qui vise à remplacer progressivement les carnets et tickets de métro.

C'est la fin annoncée du bon vieux ticket de métro parisien. À partir de mercredi, une carte rechargeable bleue et blanche sera systématiquement proposée aux usagers des transports en commun de Paris et sa région à la place des titres de transport sous forme de tickets à l'unité ou carnets de dix. «C'est fini, les tickets qui se démagnétisent dans votre poche. C'est fini ces dizaines d'euros perdus avec des tickets d'un autre siècle. Aujourd'hui le carnet de tickets s'appelle Navigo Easy», a lancé la présidente d'Île-de-France Mobilités, Valérie Pécresse, qui inaugurait mardi midi ce nouveau passe sur les bornes de la station Trinité-d'Estienne d'Orves, à Paris.

Cette carte sans contact, sorte de porte-monnaie électronique, se recharge aux guichets des stations de métro ou aux bornes en libre-service, comme un passe Navigo classique utilisé depuis des années par les abonnés. Ce titre de transport s'adresse plus particulièrement aux voyageurs occasionnels et aux touristes de passage, qui pourront circuler sur tout le réseau de transport d'Île-de-France (métros, bus, tramway, RER).

Pour l'instant uniquement disponible aux guichets des stations de métro, cette carte, sans contact et non-nominative, s'achète deux euros. Si elle est endommagée ou ne fonctionne pas, elle peut en principe être échangée gratuitement. Le Navigo Easy peut stocker jusqu'à 29 titres de transport: ticket à l'unité, en carnet, forfait journée, ainsi que des tickets de bus à destination des aéroports Orly et Roissy. En revanche, la carte ne remplace pas encore complètement les tickets en carton. La modernisation des titres de transport va se faire progressivement. La fin du carnet est programmée pour mi-2020 et celle du ticket à l'unité pour 2021. Et pour l'heure, les billets origine/destination et les forfaits Paris Visite sont encore au format carton magnétique. Mais à terme, l'objectif de la région est de passer à une «billétique 100% sans contact».

Une dématérialisation progressive

Avec ce nouveau support, la région met aussi en avant «l'enjeu écologique» de ce titre de transport: à terme, 500 millions de tickets distribués chaque année disparaîtront de la circulation. L'enjeu est en revanche moins «économique» pour le porte-monnaie des voyageurs. «Mettre deux euros dans le support, c'est tout de même un problème pour les gens de passage à Paris», souligne Marc Pélissier, président de l'Association des usagers des transports FNAUT Île-de-France. D'autant que si vous voyagez en famille, avec vos enfants par exemple, il faut que chaque passager ait sa propre carte. Et impossible de passer cette carte plusieurs fois de suite. «Pour un adulte voyageant avec un enfant, il faudra donc deux cartes», explique Xavier Guepet, directeur de la communication d'IDF-Mobilités, l'autorité organisatrice des transports dans la région.

La région parisienne n'est pas pionnière en la matière. Dans le métro londonien, on circule depuis longtemps déjà avec une carte, plutôt qu'un ticket en carton. «On a été en retard sur la billétique, ça se fait ailleurs, reconnaît Valérie Pécresse. Mais maintenant on met les bouchées doubles» souligne la présidente de région. La dématérialisation des titres de transport - un programme chiffré à 400 millions d'euros au total pour la région et ses partenaires - va en effet se poursuivre dans les prochains mois.

Un nouveau service d'achat et de validation des titres de transport sur smartphone en partenariat avec Orange et Samsung, sera effectif fin septembre. Et d'ici la fin de l'année, il sera possible e recharger son passe Navigo sur son smartphone. Autre nouveauté, en novembre, un passe «Navigo Liberté +» sera mis en place. À destination des Franciliens, usagers ponctuels des transports en commun, ce passe permettra d'être facturé mensuellement des trajets réellement effectués.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer