Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Epargne : quel est le meilleur placement réglementé ?
information fournie par Moneyvox15/10/2021 à 09:41

Quel est le placement réglementé le plus rentable ? ( Crédits : © Andrey Popov - stock.adobe.com)

Quel est le placement réglementé le plus rentable ? ( Crédits : © Andrey Popov - stock.adobe.com)

Livret A, LDDS, LEP, PEL… le monde de l'épargne réglementé comporte de nombreux supports, mais tous ne se valent pas ! Alors, lequel choisir en fonction de son objectif ?

Par MoneyVox,

Une épargne sécurisée, disponible et le plus souvent non fiscalisée ? Voici la promesse tenue par les produits réglementés. Garantis par l'Etat, ils sont très appréciés des Français mais pour quel contrat faut-il craquer en priorité ? Le point.

Quel livret pour une épargne disponible à tout moment ?

Lorsque l'on cherche à se constituer une épargne de précaution, la possibilité de récupérer de l'argent à tout moment est particulièrement importante. À ce compte-là, plusieurs supports peuvent tout à fait convenir. En tête : le Livret A, le Livret de développement durable et solidaire (LDDS), le Livret d'épargne populaire (LEP) et le Livret Jeune. Le Compte Epargne logement (CEL) aussi permet des retraits immédiats, mais avec un montant plancher de 75 euros par opération. En revanche, tout retrait sur un PEL entraîne sa clôture définitive. Ce contrat est donc à réserver aux épargnants qui ont déjà quelques mois de salaire de côté sur un support au fonctionnement plus souple.

Pour obtenir le meilleur rendement, pensez au LEP

Le LEP est sous-employé. En effet, seuls 13,3 % des Français en ont un, alors que près de 50 % de la population y est éligible, le LEP étant réservé aux ménages les plus modestes. Pourtant, il a un argument de taille à faire valoir : son taux d'intérêt. En effet, la rémunération de ce contrat est de 1 % net, soit deux fois mieux que le Livret A et le LDDS, dont le taux est le même, 0,50 % net. La raison en est simple : le taux du LEP est indexé sur celui du Livret A, augmenté de 0,50 point. Le rendement du PEL, quant à lui, est de 1 %... brut : le rendement réel est donc de 0,70 % après application du Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU).

Bon à savoir : le taux du Livret Jeune doit au moins être équivalent à celui du Livret A, mais les banques sont libres de le fixer au-delà. En fonction des établissements, il peut être intéressant de se pencher dessus, à condition d'avoir entre 12 et 25 ans.

Quel contrat dispose du plafond de versement le plus élevé ?

Cette fois-ci, la palme revient au PEL. En effet, le Plan Epargne Logement permet de déposer jusqu'à 61 200 euros, à condition de verser au moins 540 euros par an sur ce contrat de façon mensuelle, trimestrielle ou semestrielle. Le Livret A arrive loin derrière, avec un plafond de 22 950 euros. Le CEL prend la suite, avec 15 300 euros, suivi du LDDS, 12 000 euros, du LEP, 7 700 euros, et enfin du Livret Jeune, 1 600 euros.

Le Livret A, le livret réglementé le plus facilement accessible

Toutes les banques traditionnelles proposent le Livret A, et même certaines banques en ligne. Il s'agit du placement préféré des Français, notamment grâce à simplicité d'accès. Toutes les personnes physiques peuvent en ouvrir un, de même que les organismes HLM, les associations ou encore les syndics de copropriété. De plus, nul besoin d'avoir plus de 18 ans pour en ouvrir un : le Livret A est accessible aux majeurs comme aux mineurs. En termes de conditions d'accès, le LDDS se rapproche du Livret A, avec une seule nuance : il faut être un contribuable, et donc ne plus être rattaché au foyer fiscal de ses parents par exemple.

0 commentaire

Annonces immobilières