Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Épargne des français : le fonds en euros est le grand perdant de la crise sanitaire
Mingzi02/01/2021 à 08:15

En période de crise les Français privilégient la liquidité sur la rentabilité ( Crédits  : Fotolia )

En période de crise les Français privilégient la liquidité sur la rentabilité ( Crédits : Fotolia )

Selon les derniers chiffres de la FFA et de la Caisse des dépôts, depuis le début de l'année, les Français ont massivement placé leur épargne sur les livrets règlementés au détriment de l'assurance vie. Et c'est sur le fonds en euros que s'est concentrée la baisse de la collecte, celle en unités de compte étant restée stable.

La collecte sur le fonds en euros souffre de la crise sanitaire

Selon les chiffres de la FFA (Fédération française des assureurs), la collecte nette en assurance vie pour le mois de novembre reste négative. Elle s'établit à - 30 millions d'euros et continue de se rapprocher de l'équilibre, mois après mois. En cumul depuis le début de l'année 2020, elle s'élève à -7,3 milliards d'euros (elle était de +23,3 milliards d'euros sur les 11 premiers mois de l'année 2019). Le montant total des prestations versées est resté stable par rapport à 2019, à 110,8 milliards d'euros. 

Depuis le début de l'année, la collecte brute (cumul des cotisations) atteint 103,5 milliards d'euros, en baisse de 22% par rapport à la même période en 2019. Si la part des unités de compte (UC) est en hausse à 34% (contre 27% en 2019), la collecte brute en UC reste stable en montant à 35,3 milliards d'euros, contre 35,2 milliards d'euros en 2019. C'est donc sur le fonds en euros que s'est concentrée la baisse de la collecte brute.

Un record de collecte sur les livrets règlementés 

Depuis le début de l'année, les Français ont cumulé près de 85 milliards d'euros d'épargne supplémentaire sur leurs livrets et leurs comptes courants. 

Selon les derniers chiffres mensuels de la Caisse des dépôts, le deuxième confinement a fait repartir la collecte sur les livrets règlementés (Livret A et LDDS, livret développement durable et solidaire) à la hausse. Après une collecte nette négative en octobre (-1,1 milliards), elle rebondit à 3,3 milliards en novembre, renouant ainsi avec son niveau de mars 2020. Depuis le début de l'année, la collecte s'établit à 35 milliards d'euros, soit deux fois plus qu'en 2019. À fin novembre, l'encours sur les livrets règlementés s'établit à 446 milliards d'euros, un record. 

« Avec la proximité des fêtes, les paiements des impôts locaux et l'absence de primes, novembre est traditionnellement un mauvais mois pour le Livret A. Sur ces dix dernières années, la collecte avait été négative à six reprises et nulle en 2019. Celle de 2020 égale la collecte de 2012 avec 2,4 milliards d'euros. Il y a huit ans, le relèvement du plafond du Livret A intervenu le 1er octobre expliquait le niveau élevé des versements » explique Philippe Crevel, directeur du Cercle de l'Épargne.

Les français privilégient les placements immédiatement mobilisables

Le comportement d'épargne des Français est la conséquence de deux confinements successifs qui ne leur ont pas permis de dépenser comme ils le souhaitaient (fermeture des bars, des restaurants, des lieux de culture, vacances ...). Au-delà de cet empêchement, il traduit également l'inquiétude des Français quant à l'évolution de la situation dans les prochains mois et la volonté de mettre de l'argent de côté, immédiatement mobilisable, pour se protéger en cas de coup dur. 
 

17 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • johnfern
    17 janvier12:33

    Mais de qui se moque-t-on? Une rémunération sur les livrets (hors livrets A ou LDD) de 0,05% en 2021 soit 5 pour 1000 alors que le dépassement de découvert sur un compte courant est puni à 19,9% ça s'appelle du vol pur et simple...

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer