Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Education financière des Français : encore des efforts pour devenir des épargnants de leur temps
information fournie par Boursorama03/10/2019 à 10:21

Dans un contexte de taux bas, les Français doivent acquérir les connaissances de base pour faire les bons choix en matière de placement ( Crédits Adobe Stock)

Dans un contexte de taux bas, les Français doivent acquérir les connaissances de base pour faire les bons choix en matière de placement ( Crédits Adobe Stock)

Un contexte de taux bas, des placements sans risque qui ne rapportent plus rien, des réflexes d'épargne à revoir, sont autant de sujets abordés dans le premier Livre Blanc publié par l'AFG consacré à l'éducation financière du grand public.

L'Association Française de Gestion (AFG) continue de faire de l'éducation financière une priorité. Elle était déjà au cœur des discussions lors des Assises européennes de la gestion organisée par l'association l'an dernier. L'AFG persiste et signe en publiant depuis septembre son livre blanc consacré au sujet « Education financière : des épargnants éclairés acteurs de l'économie de demain ».

Une démarche qui s'inscrit dans un cadre global d'éducation et de protection des épargnants

Cette initiative est une démarche de place au côté de la Banque de France, de l'AMF et du Trésor pour permettre à l'investisseur, épargnant de demain de mieux comprendre la finance et les placements sur le long terme », précise Eric Pinon Président de l'AFG. Une démarche qui s'inscrit dans la stratégie nationale d'éducation financière chapeautée par la Banque de France depuis 2016 et la participation de l'AMF pour la troisième année consécutive à la « World Investor Week » qui est l'occasion de promouvoir les initiatives des régulateurs nationaux en faveur de l'éducation financière et la protection des épargnants.

Une initiative nécessaire dans une période où les placements sans risque ne rapportent plus rien

La publication de ce Livre Blanc intervient au moment où la loi Pacte modifie le paysage de l'épargne retraite avec l'introduction des PER (plan d'épargne retraite)  et un moment de l'histoire où les taux négatifs ont une incidence concrète sur les placements sans risque comme le fonds en euros. « Ce travail de pédagogie s'avère fondamental. La période actuelle des taux bas incite à une meilleure diversification des placements financiers afin de pallier la baisse progressive des rendements et la volonté politique de développement de l'épargne retraite », martèle Eric Pinon : «Longtemps habitués à être guidés presque exclusivement vers des produits garantis, liquides et bénéficiant d'une incitation fiscale, la plupart des épargnants n'ont pas aujourd'hui les réflexes de base pour raisonner en termes d'objectifs d'épargne (retraite, étude des enfants…), ni pour comprendre ce qu'un placement donné peut rapporter à échéance.»

Lire aussi : Comment épargner quand on n'y connait rien ? 

Des épargnants informés sont plus enclins à accepter les réformes

«Les Français ont peu d'intérêt pour la matière financière en général et pour l'épargne en particulier », insiste Inès de Dinechin, présidente de la mission Education financière de l'AFG. Pourtant avec une meilleure connaissance financière, «chaque épargnant pourra orienter son épargne en choisissant son engagement dans la vie économique de son pays mais également dans les grands enjeux de société. Ce sujet est devenu essentiel. Il est donc important d'acquérir les connaissances nécessaires pour le traiter», complète Inès Dinechin. Le Livre Blanc souligne d'ailleurs que « les pays où l'éducation financière est la plus répandue sont plus enclins à accepter les réformes économiques nécessaires au bien-être général. (…) Dans le cas des politiques de réformes des retraites ou de l'épargne retraite , une diminution de ces incertitudes par une communication claire et transparente favorise l'acceptation d'effort d'épargne de long terme ».

Lire aussi : Retraite comment vous constituer une épargne retraite ? 

Parler aux épargnants une langue qu'ils comprennent

Dans son Livre Blanc l'AFG formule un certain nombre de recommandations regroupées en trois grands axes : éducation financière, réglementation, formation. «Ces recommandations visent à donner à l'épargnant des clés de compréhension du monde économique et financier en l'aidant à être davantage acteur de son épargne», indique Thomas Valli, directeur des études économiques de l'AFG. L'association préconise également la création d'un dossier digital de l'épargnant, afin de suivre son évolution en termes de formation financière. Et parce qu'il faut chercher activement à parler aux épargnants dans une langue qu'ils comprennent et aborder les questions les plus importantes pour eux, «il faut rendre plus compréhensible par l'épargnant les documents d'informations légales obligatoires», complète Thomas Valli. Ce qui passerait par une simplification du questionnaire client, notamment mis en place avec la directive MIF 2 . « Il y a normalement une relation assez forte entre ces éléments et un effet de cercle vertueux dans la mesure où un bon niveau de connaissance de concepts de base associé à des comportements financiers responsables devrait amener l'épargnant à faire des choix d'investissements judicieux et adaptés à ses besoins », indique le Livre Blanc.

redaction@boursorama.fr

3 commentaires

  • 02 octobre20:53

    Déjà il faudrait que les gens reviennent sur le dogme de l'ISF version IFI https://www.ifrap.org/budget-et-fiscalite/ce-que-lisf-fait-perdre-la-france "On estime ces pertes à 143 milliards d'euros expatriés, 45 milliards d'euros de perte de capitaux et environ 400.000 emplois directs non créés. Jamais autant de départ à l'étranger que sous Hollande (915 foyers fiscaux en 2014, versus 376 en 2017)


Annonces immobilières