Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Dons à des associations : la générosité des Français bat des records
information fournie par Moneyvox07/12/2023 à 14:06

(Crédits photo: © Richard Villalon - stock.adobe.com)

(Crédits photo: © Richard Villalon - stock.adobe.com)

605 euros : tel est le montant du don moyen effectué par les 4,9 millions de foyers donateurs en France. L'année 2022 a ainsi permis d'enregistrer de nouveaux records en matière de générosité.

Vous faites partie des 4,9 millions de ménages qui ont donné de l'argent à une association, une fondation ou à tout autre organisme d'intérêt général ou d'aide aux personnes en difficulté ? Les dons enregistrés en 2022 ont franchi la barre symbolique des 600 euros en moyenne par foyer fiscal selon les analyses du réseau d'experts Recherches & solidarités, sur la base des statistiques de la Direction générale des finances publiques (DGFiP). Zoom sur les nouveaux records de générosité enregistrés.

Record battu avec une somme de 605 euros donnée en moyenne

Selon le réseau associatif Recherches & Solidarités, l'année 2022 a été particulièrement fructueuse pour le secteur de la générosité et des œuvres de charité. En effet, les 4,9 millions de foyers fiscaux qui ont effectué un don ont, en moyenne, versé 605 euros aux associations de leur choix. Pour rappel, ces dons peuvent permettre d'obtenir une réduction d'impôt de 66 % pour les dons à des organismes d'intérêt général ou reconnus d'utilité publique, ou de 75 % pour les organismes d'aide aux personnes en difficulté.

Pour comparaison, le don moyen était de 404 euros en 2013, 570 euros en 2020, et 591 euros en 2021. Avec 605 euros en 2022, le record est donc battu, bien que cette augmentation (+2,3 %) reste inférieure au niveau d'inflation. Le nombre de foyers donateurs, 4,9 millions, poursuit quant à lui sa hausse, après une période de baisse. En effet, 5,5 millions de foyers fiscaux avaient effectué un don 2013, contre 4,7 millions en 2019, et finalement 4,9 millions en 2022.

A lire aussi: Fiscalité : 5 solutions pour réduire le montant de ses impôts à payer en 2024

Le cap des 3 milliards d'euros donné franchi en 2022

Malgré un nombre de foyers donateurs en recul, le secteur de la générosité enregistre une année record, avec 3 milliards d'euros collectés au cours de l'année 2022, et ce grâce à la hausse du montant moyen de chaque don. Un cap symbolique qui profite non seulement aux grandes associations, à l'instar de la Croix-Rouge, de l'Unicef, des Restos du cœur ou du Secours populaire, mais également aux plus petits organismes.

En effet, en 2022, la Croix-Rouge, les Restos du cœur et le Secours catholique ont été les principaux bénéficiaires des dons. Néanmoins, les 5 premiers organismes collectent uniquement 9 % des sommes données, et les Français permettent donc largement à d'autres associations, de moindre envergure, de poursuivre leurs missions d'intérêt général ou d'aide aux personnes.

IFI, partis politiques et âge des donateurs : ces 3 chiffres marquants

Les donations faites aux associations ne se résument pas à la seule réduction d'impôt sur le revenu. En effet, les contribuables assujettis à l'IFI, l'Impôt sur la fortune immobilière, peuvent choisir d'imputer leurs dons sur cet impôt, sous certaines conditions. En 2022, 33 000 foyers fiscaux ont ainsi réalisé un "don IFI", pour un montant moyen également en hausse, avec 6 114 euros enregistrés, contre 5 878 euros en 2020, et 6 000 euros en 2021.

Les partis politiques, en revanche, n'ont pas le vent en poupe. Le nombre de donateurs est en fort recul, avec 187 000 foyers concernés en 2022, soit moitié moins qu'en 2014 ! Le montant donné est lui aussi en baisse, avec 333 euros en moyenne en 2022, contre 363 euros en 2020, et 344 euros en 2021.

Enfin, les chiffres livrés par le réseau Recherche & Solidarités permettent de mettre en avant les différences de comportement en matière de dons en fonction de l'âge des donateurs. Les moins de 30 ans sont ainsi les plus généreux, puisqu'ils donnent 2,5 % de ce qu'ils gagnent, contre 2 % pour les soixantenaires, et 1,6 % pour les quarantenaires.

6 commentaires

  • 08 décembre09:30

    A t on retraité les fonds versés par des conseils régionaux, départementaux et municipalités....qui gaspillent l'argent du contribuable ? Je ne suis pas convaincu par cet article qui n'a d'autre but que de tenter de faire croire que l'on doit donner à un moment où tout augmente y compris les impots.


Signaler le commentaire

Fermer