Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Diamant : un achat « plaisir » plus qu'un investissement
Le Particulier24/10/2018 à 18:14

Bjoern Wylezich/Shutterstock / Bjoern Wylezich

Bjoern Wylezich/Shutterstock / Bjoern Wylezich

Alors que l'épargne sans risque est très faiblement rémunérée, des investissements présentés comme plus rémunérateurs sont mis en avant. Il en est ainsi du « diamant investissement », souvent décrit comme un placement sûr. Or ce n'est pas le cas, quand il ne s'agit pas d'une escroquerie. La méfiance s'impose donc.

Un argumentaire bien rodé

Les sites Internet proposant d'investir dans des diamants se sont multipliés au cours de ces dernières années. A chaque fois, l'accroche est la même: le diamant est un actif tangible, son prix ne fait que croître et il s'agit d'une valeur refuge.

Encore récemment, l'Autorité des Marchés Financiers (AMF) a attiré l'attention des investisseurs sur cet investissement pour les appeler à la prudence. En effet, les plaintes de particuliers abusés se sont multipliées. L'AMF a d'ailleurs édité une liste noire des sites à proscrire .

Le diamant, un marché très particulier

D'évidence, le diamant est un actif tangible. Encore faut-il le posséder véritablement. Certains sites promettent de vous livrer vos achats, d'autres de stocker les pierres pour vous, le plus souvent à l'étranger. Or il s'agit très souvent d'une arnaque: vous ne verrez jamais la couleur de vos diamants. Comme aucune société vous proposant d'investir dans le diamant n'est enregistrée auprès de l'Autorité des Marchés Financiers (AMF), vous ne disposez d'aucune garantie.

A savoir

L'AMF répertorie les sociétés d'investissement, les conseillers en investissement financiers et les sociétés de gestions sur sa base GECO .

Le prix des diamants n'est pas toujours orienté à la hausse. Il évolue, en fonction de l'offre et de la demande, même si ce marché est très particulier en raison du faible nombre de sociétés commercialisant des diamants naturels. Le prix des pierres peut décroître. En cas de turbulences sur les marchés financiers, il n'a jamais été observé la moindre hausse du prix des diamants. Cet investissement ne constitue en aucun cas un refuge.

Par ailleurs, à la différence des autres produits financiers et métaux précieux, le diamant ne dispose pas d'un marché régulé. Les pierres s'échangent entre professionnels et il n'existe aucun standard: chaque gemme est différente de par ses caractéristiques, appelées les «4C» (color, cut, clarity and carat, à savoir couleur, taille, pureté et poids, exprimé en carats). Enfin, en l'absence de véritable marché, il est difficile de revendre ses diamants.

Un achat «plaisir», mais pas un investissement

Evidemment, acheter un diamant reste possible auprès d'un professionnel reconnu, ayant pignon sur rue et disposant d'une excellente réputation (joaillerie, bijouterie...).

Laissez-vous conseiller mais éviter certaines tailles fantaisistes pour lesquelles la demande est faible. Exigez un certificat (laboratoires GIA ou HRD uniquement) et une pierre dont le numéro d'identification est gravé au laser.

Limitez-vous aux pierres de belle qualité et d'un beau poids. Enfin, prenez votre mal en patience: l'achat d'un diamant est soumis à la TVA (20 %), ce qui limite la possibilité de dégager une plus-value rapide. Dans l'attente d'une hausse de son prix, vous pourrez toujours admirer votre pierre.

A la revente, vous avez le choix entre la taxe forfaitaire de 6 % plus 0,5 % au titre de la Contribution pour le Remboursement de la Dette Sociale (CRDS) sur le montant total de la transaction. Vous pouvez également choisir la fiscalité des biens meubles. La plus-value réalisée est taxée au taux global de 36,2 % (19 % plus 17,2 % de prélèvement sociaux). L'exonération est totale après 22 ans de détention (vous devez justifier de la date d'acquisition des pierres). Aucune taxe n'est due pour les transactions inférieures à 5 000 €. Cette disposition s'applique pour chaque pierre revendue.

Investir dans le diamant est déconseillé. Les arnaques se sont multipliées ces derniers temps, comme l'a rapporté l'AMF. Le marché du diamant est très particulier et non régulé. Toutefois, un achat «plaisir» reste possible, sous certaines conditions.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer