Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Barème de l’IR, quotient familial, décote: les chiffres à retenir pour 2019
information fournie par Le Particulier15/02/2019 à 11:21

GERARD BOTTINO/Shutterstock / GERARD BOTTINO

GERARD BOTTINO/Shutterstock / GERARD BOTTINO

La Loi de Finances pour 2019 revalorise les tranches du barème de l'Impôt sur le Revenu (IR) à hauteur de +1,6%, soit l'inflation observée en 2018. Toutefois, celui-ci ne sera appliqué qu'aux revenus exceptionnels en raison de « l'année blanche » 2018. Le plafonnement du quotient familial et le système de décote sont également actualisés.

Le barème de l'Impôt sur le Revenu (IR) pour 2019

Le barème de l'IR repose sur cinq tranches. Il est progressif: plus vos revenus sont élevés, plus le taux d'imposition est élevé. L'impôt brut est calculé grâce au barème progressif. Le montant obtenu est ensuite corrigé (plafonnement, décote) pour déterminer l'impôt net à payer. Le barème pour 2019 est le suivant:

Fraction du revenu imposable en 2018 Taux d'imposition en 2019
Jusqu'à 9.964 € 0%
De 9.964 € à 27.519 € 14%
De 27.519 € à 73.779 € 30%
De 73.779 € à 156.244 € 41%
Au-delà de 156.244 € 45%

Le barème de l'IR et le prélèvement à la source

Le prélèvement à la source est entré en vigueur au 1er janvier 2019. Néanmoins, le taux d'imposition appliqué depuis cette date tient compte du barème de l'IR pour 2018, et non de celui pour 2019. Le taux personnalisé sera mis à jour, en fonction du barème 2019, une fois les revenus déclarés au printemps de cette année. En revanche, le barème 2019 s'appliquera aux revenus exceptionnels de 2018, laquelle est une «année blanche».

A savoir

Les revenus exceptionnels concernés par le barème 2019 sont, par exemple, les primes versées à la signature d'un contrat de travail, la fraction imposable des indemnités de licenciement, de rupture conventionnelle ou de départ à la retraite, les prestations de retraite versées en capital, la participation et l'intéressement non-affectés à un plan d'épargne salariale, les primes non-prévues dans le contrat de travail, les plus-values générées par l'épargne financière (sous réserve de choisir la taxation au titre de l'IR)…

Actualisation du quotient familial

Le quotient familial désigne le nombre de parts dont bénéficie un contribuable pour le calcul du montant de son IR. Il vise à adapter le montant de l'imposition aux charges familiales. Pour calculer le quotient familial, le fisc prend le revenu net imposable et le divise par le nombre de parts que comporte le foyer fiscal.

Toutefois, cette réduction d'impôt est plafonnée. En 2019, les plafonds de l'avantage fiscal ont été réévalués de +1,6%:

Actualisation du système de la décote

Le système de décote est destiné aux contribuables modestes dont le revenu brut est inférieur à 1.595 € (célibataires, divorcés ou séparés, veufs) ou à 2.627 € pour les couples. Ces montants ont été actualisés pour prendre en compte l'inflation.

La décote se retranche du montant de l'impôt à payer. Elle est calculée automatiquement par l'administration fiscale et correspond à la différence entre 1.196 € pour les personne seules (ou 1.970 € pour les couples) et les trois-quarts du montant de l'impôt brut résultant de l'application du barème.

Le barème de l'IR a été révisé au titre de 2019 pour tenir compte de l'inflation (1,6 %). Pour l'heure, il ne concerne que les revenus exceptionnels compte tenu de «l'année blanche» 2018. Le quotient et le système de la décote ont été également actualisés.

5 commentaires

  • 16 février08:13

    L'etat Cherche des sous et là il y a une belle niche fiscale sur le quotient familial. Chacun choisit ou non d'avoir des enfants et faire des enfants c'est non écologique c'est la première source de pollution


Annonces immobilières