1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Assurance vie : les trois options à connaitre pour piloter son épargne
Boursorama02/03/2018 à 14:14

Les options de gestion automatiques intégrées dans votre contrat d'assurance vie peuvent vous faciliter les investissements sur les marchés boursiers ( Crédits : Pexels )

Connaissez-vous toutes les possibilités de gestion contenues dans votre contrat d'assurance-vie ? il est possible d'investir facilement entre les différents supports accessibles de manière automatisée.

Il y a plusieurs manières d'investir dans un contrat d'assurance-vie. Vous pouvez choisir de déléguer la gestion à un professionnel en fonction de votre profil de risque, on parle alors de gestion pilotée, ou alors vous pouvez décider de sélectionner vous-même les supports sur lesquels vous souhaitez investir. Les assureurs parlent alors de gestion libre. Les progrès en informatique ont permis aux compagnies d'assurances de proposer à leurs clients les plus autonomes des outils destinés à améliorer le suivi de leur épargne. Souvent désignées sous l'appellation « d'options de gestion automatiques », elles restent peu connues des épargnants alors qu'elles peuvent vous simplifier la vie. Explications.

Des options accessibles uniquement dans des contrats multi supports

Première précision, ces options ne sont accessibles que dans des contrats multi supports, c'est-à-dire qui proposent plusieurs supports d'investissement en plus du traditionnel fonds en euros à capital garanti. Les vieux contrats en euros ne disposent donc pas de telles options. Deuxième précision : ces options ne peuvent pas être utilisées si vous avez choisi de faire gérer votre épargne dans le cadre de la gestion pilotée. Il faut également savoir que l'exercice de ces options à souvent un coût. Rares sont les contrats qui les proposent gratuitement, la plupart les font payer sous la forme de frais d'arbitrage. Ils peuvent être prélevés de manière forfaitaire sur les encours du contrat ou faire l'objet d'une tarification en fonction du nombre d'opérations effectuées. Enfin, l'utilisation des options est exclusive l'une de l'autre. Il n'est donc possible d'en activer qu'une seule à la fois. Il est toutefois très facile d'y mettre fin pour embrayer sur une autre qui correspond à votre objectif patrimonial.

Une entrée progressive sur les marchés

Avec les annonces de rendements qui baissent année après année sur le fonds en euros, vous pouvez être tenté d'investir sur les supports en Unités de Compte (UC) disponibles dans votre contrat. Le problème qui se pose alors est celui du meilleur moment pour entrer sur les marchés boursiers. Pour y remédier, les assureurs proposent une faculté de lissage des achats de parts d'UC. Selon les contrats, cette option est désignée sous le terme « d'investissement progressif » ou « d'investissements fractionnés ». L'objectif reste néanmoins toujours le même : transférer de manière régulière une partie du capital placé sur le fonds en euros vers des UC que vous avez sélectionnées. L'assureur peut exiger une somme minimum investie sur le fonds en euros pour déclencher l'option. Elle fonctionne de la manière suivante : plutôt que d'investir par exemple 10.000 euros en une fois sur des UC et risquer de les acheter trop cher parce que le marché est haussier, cette somme sera investie à hauteur de 1000 euros par mois sur 10 mois. L'avantage de l'option est qu'elle fonctionne quelle que soit la configuration de marché : lorsqu'il est haut le prix d'achat est lissé et lorsqu'il est bas l'option permet d'acheter davantage d'UC en attendant que leur valeur remonte. Il est possible de changer les montants et leur périodicité à tout moment. L'option peut également être arrêtée quand vous le souhaitez.

Une sécurisation des gains

Cette option appelée également « sécurisation des plus-values » ou écrêtage vous permet de transférer régulièrement les plus-values générées par les UC vers le fonds en euros du contrat. Vous sélectionnez le support UC sur lequel la plus-value sera prélevée et déterminez également le seuil de déclenchement de l'option à 5, 10 voire 20 %. Par exemple si l'épargnant investit 50.000 euros sur une UC avec un seuil de déclenchement à 20 %, dès lors qu'il aura gagné 10.000 euros sur le support, la somme sera transférée sur le fonds en euros.

 Une dynamisation des plus-values du fonds euros

Il s'agit d'une option qui fonctionne à l'inverse de la sécurisation des gains. Dans ce schéma, ce sont les plus-values générées sur le fonds en euros, que les compagnies appellent techniquement la participation aux bénéfices, qui sont transférées vers un ou plusieurs supports en UC que vous avez choisis. Il n'y a pas de seuil à sélectionner car seuls les intérêts sont transférés. En revanche, le capital initialement investi sur le fonds en euros n'est pas transféré. Cette option ne s'active qu'une seule fois dans l'année, lorsque la participation aux bénéfices a été créditée par l'assureur sur le contrat.  Mais contrairement à l'investissement progressif, elle ne permet pas de lisser son entrée sur les marchés.

A. L. (redaction@boursorama.fr)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Annonces immobilières

Les Risques en Bourse

Fermer