Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Assurance vie et testament : vigilance
information fournie par Mingzi27/08/2018 à 08:30

Attention aux désignations de bénéficiaires de contrats d'assurance-vie par testament.(Crédits:Fotolia)

Attention aux désignations de bénéficiaires de contrats d'assurance-vie par testament.(Crédits:Fotolia)

Selon un arrêt de la cour d'appel d'Aix-en-Provence, lorsque l'assuré désigne les bénéficiaires de l'assurance-vie par testament au lieu de le faire directement dans la clause bénéficiaire du contrat, alors les sommes transmises sont requalifiées en legs.

Fiscalité de l'assurance vie en cas de décès

En cas de décès, l'épargne sur votre contrat d'assurance vie est transmise aux personnes de votre choix (appelées bénéficiaires), selon la répartition que vous avez prévue. Selon votre âge au moment du versement des sommes sur votre assurance vie, vous pouvez transmettre à vos bénéficiaires jusqu'à 152 500 ? par personne sans droits de succession.

Pour les sommes versées sur votre assurance vie avant vos 70 ans : chaque bénéficiaire peut recevoir jusqu'à 152 500 ? sans payer de droits de succession. Pour les sommes versées sur votre assurance vie après vos 70 ans : la totalité de vos bénéficiaires peut recevoir jusqu'à 30 500 ? sans payer de droits de succession.

Si vous choisissez votre époux(se) ou partenaire PACSé comme bénéficiaire de votre assurance vie, ce dernier pourra disposer de l'épargne qui lui revient sans payer de droits de succession, quel que soit le montant reçu.

Lire aussi : L'assurance vie, comment ça marche ? [guide complet]

La clause bénéficiaire du contrat d'assurance vie

La clause bénéficiaire est une mention dans le contrat d'assurance vie qui vous permet de désigner la ou les personnes à qui seront versées les sommes sur votre contrat après votre décès.

Vous avez la liberté de désigner la ou les personnes de votre choix, qu'elles fassent partie de votre entourage familial (parents, conjoint, enfants, petits-enfants, frères et s?urs, cousins, etc) ou pas (ami, association caritative, etc). Attention, la loi n'autorise pas certains bénéficiaires comme par exemple un animal, ou votre médecin

Assurance vie succession

Les sommes transmises par un contrat d'assurance vie sont non seulement exonérées de droits de succession (jusqu'à 152 500 ?) mais en plus, elles n'entrent pas dans la « masse successorale », c'est à dire dans le patrimoine à partager entre les héritiers.

En France, une part minimum de l'héritage revient aux héritiers légaux, c'est la réserve héréditaire. Par exemple, les enfants sont héritiers réservataires : une part de l'héritage est réservée à chacun d'entre eux et il n'est pas possible de les déshériter. La quotité disponible est la part de l'héritage dont le défunt peut disposer librement.

Assurance vie et testament : vigilance

Selon un arrêt récent rendu par la cour d'appel d'Aix-en-Provence, lorsque l'assuré désigne les bénéficiaires de l'assurance vie par testament au lieu de le faire directement dans la clause bénéficiaire du contrat, alors les sommes transmises sont requalifiées en legs.

Par conséquent :

-             les sommes sont réintégrées à la masse successorale, c'est à dire que le capital minimum à répartir entre les héritiers réservataires augmente.

-             les sommes ne bénéficient plus de la fiscalité de l'assurance vie en cas de décès (exonération de droits de succession jusqu'à 152 500 ?)

0 commentaire

Annonces immobilières