Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Assurance des bagages : vigilance sur l'indemnisation et les garanties

Le Figaro24/05/2016 à 16:55

La perte ou le vol des bagages est toujours une vrais galère pour les voyageurs. Pour certains, ils représentent tellement qu'ils souscrivent une assurance pour être indemnisé en cas de perte ou de vol.

L'assurance des bagages permet de se faire indemniser leur vol ou leur perte pendant un voyage. Elle peut être incluse dans un contrat proposé par le voyagiste. Mais également faire partie d'un pack de garanties et de services proposés par la carte bancaire. Elle couvre, en général dans le monde entier, les biens emportés ou achetés contre la perte et le vol. La détérioration ou la destruction, à la suite d'une explosion ou d'une catastrophe naturelle ou technologique, sont aussi prises en charge.

L'assurance… pour quels bagages

Au sens des assurances, les bagages sont les valises et sacs contenant les vêtements, les objets personnels, le matériel informatique, audio et audiovisuel (caméras, appareils photo). Ils peuvent appartenir à l'assuré ou lui avoir été confiés ou loués. L'assurance les couvre du début du voyage jusqu'au retour. Et cela, qu'ils soient enregistrés et mis en soute, ou que le voyageur les conserve avec lui durant le cheminement.

Attention, le contrat ne couvre jamais le titre de transport, les espèces et les cartes de crédit. Les documents, livres, papiers d'identité et passeport ne sont, eux aussi, pas remboursés. Cependant, ces pièces peuvent être assurées dans le cadre d'un contrat d'assurance spécifique, lié le plus souvent à la carte bancaire.

Vérifiez les conditions de garantie…

Cependant, ce type de garantie comporte en général quelques limites qu'il faut connaître et évaluer en fonction des situations. Ainsi, lorsque les bagages sont confiés à un transporteur (une compagnie aérienne, par exemple) ou au responsable d'hébergement (hôtel, chambre d'hôtes etc.), l'assurance bagages fonctionne seulement si le voyageur demande d'abord réparation aux autres prestataires. En outre, l'indemnisation obtenue vient en déduction de celle de l'assureur.

À noter

Certains contrats prévoient le remboursement des vêtements de rechange achetés en attendant que des bagages égarés soient retrouvés.

… Et les plafonds d'indemnisation

Souscrire un contrat d'assurance pour ses bagages ne signifie pas toujours être bien remboursé. En effet, l'indemnisation est toujours plafonnée. Ce plafond concerne, évidemment, les objets de valeur, fourrures, matériels informatique et audiovisuel, notamment. Dans tous les cas, les plafonds sont indiqués clairement dans le tableau des montants de garanties annexé au contrat. Un document qu'il est donc conseillé d'examiner avec attention.

Concrètement, en cas de vol, tout ou partie de la somme indiquée au contrat est normalement versé. Encore faut-il prouver que ces objets ont bien été placés en lieu sûr pour éviter d'aiguiser les convoitises. La perte ou la détérioration de bagages n'est pas toujours couverte par ce type d'assurances. Un autre point à vérifier attentivement avant de souscrire au contrat.

Dans l'univers de l'assurance, tout est toujours possible. Et vous pouvez renforcer la protection de base du contrat d'assurance en y ajoutant un avenant spécifique, assortie d'une sur cotisation.  

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.