Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

À vendre : un château d'eau... pour un euro symbolique

Le Figaro06/06/2016 à 15:19

Réservoir d’eau dordognais et désaffecté avec grand jardin attenant, cherche acquéreur curieux et téméraire pour une nouvelle vie dans un nouveau château... d’eau.

A Saint-Pierre-de-Chignac dans la Dordogne, un bien plutôt atypique a été mis en vente sur le célèbre site Le Bon Coin: un château d’eau! Depuis deux ans, cette tour désaffectée d’une dizaine de mètres de hauteur et d’une emprise au sol de trente mètres peine à trouver preneur, raconte le journal Sud Ouest. En effet, depuis qu’un autre réservoir d’eau plus performant a été construit il y a peu dans la même commune, le Syndicat intercommunal d’adduction en eau potable Auvézère-Manoire souhaite se débarrasser de l’ancien édifice devenu obsolète. Mais la tâche est moins aisée qu’il n’y paraît... Et personne ne se bouscule au portillon.

Détruire le château d’eau? Jean-Pierre Bonnet, Président du SIAEP y a pourtant bien pensé pour faire tomber cette tourelle de béton armé encerclée d’un terrain d’environ 300 mètres carrés. Mais si l’on en croit les devis présentés jusqu’à présent, l’opération coûterait trop cher à la municipalité qui serait contrainte d’emprunter. Aussi, comme l’urbanisation de la commune a doté le château d’eau de nombreuses maisons voisines, impossible de songer à faire exploser la construction. C’est pourquoi le Syndicat a décidé de mettre en vente le grand réservoir d’eau pour un prix laissé à l’appréciation du plus offrant: «1 euro, 10 euros, 50 euros... Il n’y a pas vraiment de prix c’est à celui qui voudrait le récupérer».

Tandis que l’annonce n’avait suscité l’intérêt que d’une seule visite classée sans suite, aujourd’hui tout s’accélère avec la parution de cette curieuse offre immobilière dans plusieurs quotidiens nationaux. Et il semblerait que les premiers intéressés se manifestent. Jean-Pierre Bonnet raconte: «Les coups de fil n’arrêtent pas depuis ce matin. J’ai déjà reçu une demi-douzaine d’appels et une première visite du château est prévue pour un éventuel acquéreur cet après-midi!». Qui sait? Ce château d’eau dordognais attend peut-être sa nouvelle vie.

Vous aimez décidément beaucoup les maisons atypiques? Le Figaro Immobilier vous propose également de découvrir le château Rothschild près de Boulogne-Billancourt ou encore cette extraordinaire demeure avec 115 chambres, à vendre...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.