Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Kiabi, Gémo… quand les magasins vous proposent de louer des vêtements
information fournie par Le Particulier pour Conso23/11/2022 à 10:10
Temps de lecture: 3 min

Les marques Kiabi et Gémo proposent des formules d’abonnement pour louer des vêtements. crédit photo : Getty Images

Les marques Kiabi et Gémo proposent des formules d’abonnement pour louer des vêtements. crédit photo : Getty Images

La location de vêtements commence à se développer en France à travers deux enseignes. Elle permet aux clients de faire de potentielles économies et de limiter les méfaits de la surconsommation. Cette opération vertueuse peut aussi rapporter gros aux entreprises.

Louer ses vêtements, une nouvelle tendance

La fast fashion vivrait-elle ses derniers instants? À l’heure où les enseignes de textile sont régulièrement pointées du doigt par les associations de défense de l’environnement pour leur consommation excessive en eau et où l’inflation ronge le portefeuille des ménages, Kiabi lance une initiative semblant concilier recyclage et économie: la location de vêtements. Disponible pour le moment dans 3 magasins de la marque (Noyelles-Godault dans le Pas-de-Calais, Le Pontet dans le Vaucluse et Bègles en Gironde), ce nouveau service permet aux clients de louer jusqu’à 20 vêtements sans durée maximale ni minimum de temps. L’offre est répartie en 4 forfaits différents:

  • 19 euros /mois pour 5 vêtements ;
  • 29 euros /mois pour 10 vêtements ;
  • 39 euros /mois pour 15 vêtements ;
  • 49 euros /mois pour 20 vêtements.

Près de 98% de l’offre, hors marques, licences et corner de seconde main, est ouverte à la location. Les intéressés ont besoin de posséder au préalable une carte de fidélité du magasin, de souscrire une offre, et de scanner directement en boutique grâce à un QR code et leur smartphone les produits de leur choix.

Les vêtements sont recyclés après usage

À ce jour, la marque tente l’expérience avec une centaine d’ abonnements par magasin. Les résultats de l’expérimentation permettront à la marque de poursuivre en ce sens et développer son offre dans d’autres magasins ou de tout arrêter. Kiabi apparaît sur la scène française comme le pionnier de la location de vêtements. Déjà en 2021, l’enseigne proposait une formule d’abonnement destinée aux vêtements pour femmes enceintes. Avec sa nouvelle formule, les clients peuvent, un mois sur l’autre, changer de formule ou échanger leurs articles. Une fois rendus, les vêtements n’ayant pas été portés sont remis en rayon quand les autres sont soit vendus en corner de seconde main, soit donnés à des associations ou recyclés. Kiabi devrait ainsi atteindre son objectif de conception et de production de collections de textile 100% durables d’ici 2030. Aucun frais supplémentaire n’est demandé aux clients sur les pulls ou pantalons rendus en mauvais état s’il s’agit d’accidents. Le prélèvement s’arrête automatiquement une fois que tous les vêtements ont été restitués à l’enseigne.

Location de vêtements: un marché en pleine expansion

Après la location d’électroménager et de mobilier, celle des vêtements intéresse de plus en plus les grands groupes. La marque Gémo met en place un service de location d’articles destinés uniquement à la maternité et à l’allaitement, en partenariat avec le spécialiste Lizee. L’offre proposée permet aux femmes enceintes et allaitantes de profiter d’un maximum de 8 pièces pour 40 euros /mois. L’inscription se fait sur un site dédié, Gémo location, et les produits sont expédiés en points relais ou au domicile des clientes. Après avoir été loués un certain nombre de fois, les accessoires sont donnés à des associations comme Emmaüs. Une opération philanthropique a priori… et potentiellement rentable par la même occasion. Selon le cabinet d’étude Data Bridge Market Research, le marché mondial de la location de vêtements devrait atteindre 1,907 milliard d’euros d’ici 2023. Le secteur est, depuis 2017, porté par une croissance annuelle moyenne de 10,6%.

À lire aussi:

Monogram: dans l’univers du luxe de seconde main

1083, Atelier Tuffery, Ecclo…: 4 marques de jeans made in France

Du rose, du XXL et des chapeaux: les tendances mode femme de l’automne 2022-2023