Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Tout savoir sur Clubhouse, le nouveau réseau social qui fait le buzz
information fournie par Le Particulier pour BoursoraMag30/06/2021 à 08:30
Temps de lecture: 2 min

Clubhouse est le nouveau réseau social qui cartonne crédit photo : Shutterstock

Clubhouse est le nouveau réseau social qui cartonne crédit photo : Shutterstock

Vous avez déjà rêvé d’une discussion à bâtons rompus avec Elon Musk ou Mark Zuckerberg ? D’échanges animés avec de parfaits inconnus pendant des heures ? Sur Clubhouse, c’est possible. Conversations en direct dans des salons virtuels, accès par parrainage… On vous dit tout sur ce réseau social très sélect lancé en mars 2020.

Un réseau social hypersélectif

Clubhouse, c’est le dernier réseau social à la mode dont on a vaguement entendu parler sans savoir vraiment de quoi il s’agit. Et pour cause: l’une de ses principales caractéristiques est son accès sélectif. Pour pouvoir créer un compte, il faut obligatoirement être coopté. Chaque nouvel utilisateur reçoit à son tour deux invitations. L’aspect véritablement novateur du réseau social tient par ailleurs à son concept. Pas de photos ni de messagerie, sur Clubhouse tout passe par la voix. Une fois votre profil créé, vous avez accès à des salons de discussions virtuels pouvant accueillir jusqu’à 5.000 personnes. Pour prendre la parole, il vous suffit de lever la main pour que les administrateurs vous fassent «monter sur scène».

Club house: se connecter par la voix

Lancé en mars 2020 par deux entrepreneurs de la Silicon Valley, Clubhouse a connu un succès fulgurant. Se connecter par la voix, échanger avec des inconnus, une recette payante en pleine pandémie. Le réseau social recrée un espace de discussion où chacun peut s’exprimer librement. Ce concept a séduit Mark Zuckerberg, Elon Musk ou Bill Gates mais aussi des membres influents de la communauté afro-américaine comme Oprah Winfrey, transformant Clubhouse en une sorte de dîner VIP géant, et accentuant le sentiment de proximité avec des personnalités connues. Le réseau social surfe sur le culte de l’instantanéité et le FOMO («Fear of missing out», que l’on peut traduire par la peur de passer à côté): toutes les conversations se font en direct, sans rattrapage possible.

Quel avenir pour Clubhouse?

Si Clubhouse a connu une croissance éclair, dépassant la barre du milliard de dollars de valorisation en janvier, son avenir soulève un certain nombre d’interrogations. Son modèle économique tout d’abord: l’application est gratuite et elle ne propose pas de publicité. La question de la modération, difficilement applicable lors d’une conversation en direct, est également cruciale, des internautes ayant rapporté de fausses rumeurs et des propos racistes et homophobes. Plusieurs réseaux sociaux concurrents ont par ailleurs annoncé le lancement de fonctionnalités similaires. C’est notamment le cas de Twitter avec Spaces, Instagram avec Live Rooms ou Voice Chat 2.0 pour Telegram. Comment Clubhouse pourra-t-il continuer à se développer et à se démarquer tout en conservant son ADN?

À lire aussi:

Signal ou Telegram: des alternatives à WhatsApp disponibles et gratuites

Les applications les plus utilisées par génération en 2020