Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Made in France: comment reconnaître le vrai du faux
Le Particulier pour BoursoraMag24/10/2020 à 07:30
Temps de lecture: 3 min

Made in France: comment reconnaître le vrai du faux (Crédits photo : Shutterstock)

Made in France: comment reconnaître le vrai du faux (Crédits photo : Shutterstock)

Comme beaucoup de consommateurs, vous privilégiez les produits d'origine française pour soutenir l'emploi et les acteurs locaux. Prenez le temps de bien décrypter l'étiquetage. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, la mention « Made in France » n'est pas une garantie suffisante. D'autres logos sont plus fiables, à l'instar de « Origine France Garantie ».

Acheter français n'est pas si simple

3 Français sur 4 sont prêts à payer un produit plus cher s'ils savent qu'il est fabriqué en France selon un récent sondage Ifop. En outre, ils ont ainsi le sentiment d'acheter un produit de qualité, de mieux respecter l'environnement et de soutenir l'emploi hexagonal. Cependant, un drapeau bleu-blanc-rouge ou une France dessinée sur une étiquette ne garantissent pas qu'un produit est bel et bien fabriqué en France.

Origine France Garantie, le label auquel se fier

Pour apporter plus de fiabilité aux consommateurs hexagonaux Yves Jégo a créé Pro France dès 2010. Cette association à but non lucratif gère la marque « Origine France Garantie », qui s'inspire de l'exigeante législation suisse sur le « Swiss made ». Et le cahier des charges pour obtenir ce label est ambitieux : il faut que les caractéristiques essentielles du produit viennent de France et que 50% au moins du prix de revient unitaire soit acquis en France.

Certains produits labellisés atteignent même 90%. Mieux encore : à la différence de la mention « Made in France », dans ce pourcentage, le marketing n'est pas pris en compte et la recherche et développement est plafonnée à 10%. Ces critères intelligents permettent de vérifier que le produit est réellement fabriqué en France, avec un processus de certification décerné par un organisme agréé et indépendant (Afnor). Aujourd'hui, le label « Origine France Garantie » se trouve sur deux mille gammes de produits issus de six cents entreprises françaises, preuve d'un succès certain.

Made in France, une appellation douanière opaque

A priori, une autre étiquette, frappée de la mention officielle « Made in France » devrait elle aussi garantir des produits bien de chez nous. Toutefois, c'est pourtant loin d'être le cas ! « Made in France » est une mention douanière européenne. Si une entreprise souhaite utiliser ce marquage pour l'un de ses produits, elle s'adresse aux services des douanes pour savoir si elle y est autorisée ou non, au regard de la réglementation européenne en matière d'origine.

Les textes stipulent que le produit « prend l'origine du pays dans lequel il a subi la dernière transformation substantielle ». Sur un lave-linge (par exemple), pour que le produit puisse être estampillé comme « Made in France », les règles européennes prévoient que ce qui est fait en France (valeur ajoutée) doit représenter au moins 45% du prix « départ usine ». Entrent en compte le coût des pièces, de la main-d'œuvre, la recherche et développement, les frais de commercialisation, les frais de fabrication... Au final la machine à laver Made in France peut alors légalement être pour plus de la moitié d'origine étrangère.

Les mentions qui ne garantissent rien ou presque

Ce seuil de 45% de valeur ajoutée acquise en France est bien entendu méconnu des consommateurs. Conséquence, on peut acheter de bonne foi une voiture en partie assemblée en Slovaquie ou un vêtement en partie fabriqué en Chine ou en Tunisie et pourtant porteur de la mention « Made in France ». Mais il y a pire encore. « Tradition française, Recette française, Produit français, Conçu en France, Imaginé en France, Designé en France... » sont autant de marquages autoproclamés qui flirtent souvent avec la pratique commerciale trompeuse selon la Répression des Fraudes.

Décrypter l'étiquette s'impose

Du cidre bio « Fabriqué en France », mais pressé à partir de pommes d'origine « Union européenne », une crème glacée « Fabriquée dans l'Oise » qui ne précise pas l'origine de l'ingrédient principal qu'est le lait, une tarte aux framboises « Cuisinée en France » garnie de framboises provenant de Serbie, d'Amérique du Sud et d'Union européenne... L'ONG Foodwatch a dénombré ainsi, dans une enquête du 27 avril 2020, de nombreux cas d'arnaques sur l'origine. Il est donc vivement conseillé de bien lire l'étiquette.

Les Risques en Bourse

Fermer