Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les femmes prix Nobel
Le Particulier pour BoursoraMag10/06/2021 à 08:30
Temps de lecture: 4 min

Depuis les années 2000, le nombre de femmes récompensées par un prix Nobel a augmenté mais il reste faible crédit photo : Shutterstock

Depuis les années 2000, le nombre de femmes récompensées par un prix Nobel a augmenté mais il reste faible crédit photo : Shutterstock

Créés en 1901, les prix Nobel sont décernés chaque année à des personnes « ayant apporté le plus grand bénéfice à l'humanité » par leurs inventions, découvertes et améliorations dans différents domaines de la connaissance, par l'œuvre littéraire la plus impressionnante, ou par leur travail en faveur de la paix. Hélas, les femmes récompensées sont peu nombreuses, la faute peut-être aux membres du jury majoritairement masculins. Voici quelques femmes exceptionnelles ayant reçu le prestigieux prix.

Les femmes sous-représentées

Depuis 1901, seulement 57 femmes ont été récompensées par le prix Nobel pour 872 hommes. La proportion des femmes parmi les lauréats est donc de 6,5%. Pire encore, à la fin du siècle dernier elle n'était que de 4%. Pendant 24 ans, entre 1948 et 1962, aucune femme ne s'est vue attribuer le prestigieux prix. A contrario depuis l'année 2000, le nombre des lauréates a doublé.

Si en 2019 seule une femme, l'économiste française Esther Duflo, avait accédé au Graal, en 2020 on comptait quatre femmes parmi les dix récompensés: l'astronome Andrea Ghez pour la physique (en équipe avec Roger Penrose et Reinhard Genzel), la poétesse Louise Glück pour la littérature, et les biochimistes Emmanuelle Charpentier et Jennifer Doudna pour la chimie, première équipe 100% féminine de l'histoire des prix Nobel. Il semblerait aussi que certaines disciplines soient considérées comme plus féminines que d'autres. Le prix Nobel d'économie n'a été décerné qu'à deux femmes sur 84 lauréats. En revanche, 17 femmes ont reçu le prix Nobel de la paix ou celui de littérature.

Marie Curie, une scientifique exemplaire

Marie Curie a reçu le prix Nobel de physique en 1903 et le prix Nobel de chimie en 1911. Née en Pologne en 1867, elle est la première femme à avoir été récompensée par ce prestigieux prix et reste la seule femme à en posséder deux. Le premier lui a été décerné pour son travail en collaboration avec son mari, Pierre Curie, sur les radiations et le second pour ses travaux sur le polonium et le radium. Décédée en 1934, Marie Curie reste la représentante la plus emblématique des femmes scientifiques. La fille de Pierre et Marie Curie, Irène Joliot-Curie, a suivi la voie ouverte par ses parents. Tout comme sa mère, elle a épousé un chercheur avec qui elle partageait sa passion, et elle a aussi reçu le prix Nobel de chimie en 1935 pour ses découvertes sur la radioactivité induite.

Nelly Sachs et Nadine Gordimer, deux femmes prix Nobel de littérature.

Née au sein d'une famille juive allemande, Nelly Sachs a commencé à écrire des poèmes à 17 ans. Elle a échappé au nazisme en mai 1940 grâce à Selma Lagerlöf et a trouvé refuge à Stockholm, ville qu'elle ne quittera plus jusqu'à sa mort. Son œuvre, fortement marquée par la Shoah fait d'elle l'une des poétesses majeures du XXème siècle. «Pour sa remarquable œuvre lyrique et dramatique qui interprète le destin d'Israël avec sensibilité et force», elle obtient et partage le Prix Nobel de littérature avec l'Israélien Samuel-Joseph Agnon, en 1966. Elle meurt quatre ans après, quelques semaines après Paul Celan dont elle fut l'amie.

Nadine Gordimer est originaire d'Afrique du Sud et est célèbre pour sa lutte contre l'apartheid. Femme de lettres, romancière, nouvelliste et éditrice, elle reçut en 1991 le prix Nobel de littérature pour «son œuvre épique qui a rendu à l'humanité d'éminents services». Toutefois, ce n'est pas sa seule récompense, en 2007, elle fut également décorée de la Légion d'honneur française lors d'une cérémonie à l'Ambassade de France à Pretoria. Elle est décédée en 2014, à l'âge de 90 ans.

Quatre femmes au courage récompensé par le prix Nobel de la paix

Née en Iran en 1947, Shirin Ebadi est la première femme à être devenue juge dans son pays. En 2003, elle devint la première Iranienne et la première femme musulmane à être récompensée par le prix Nobel de la paix. En apprenant la nouvelle des milliers d'Iraniens sont descendus dans la rue pour réclamer la libération des prisonniers politiques. Aujourd'hui encore, Shirin Ebadi reste une icône de la lutte pour les droits de l'homme.

Née en 1940 à Ihithe (Colonie du Kenya) et morte en 2011 à Nairobi, Wangari Muta Maathai était surnommée la femme qui plantait des arbres. Bien qu'elle ait été une biologiste de renom, elle est bien prix Nobel de la paix qu'elle reçut le 8 octobre 2004. Elle est ainsi devenue la première femme africaine à recevoir cette récompense attribuée pour sa contribution en faveur du développement durable, de la démocratie et de la paix.

Tawakkol Abdel-Salam Karman est née en 1979 au Yémen. Engagée dans la défense des droits de la femme, elle fonda en 2005 le groupe «Femmes journalistes sans chaînes» avec pour ambition de défendre la liberté de pensée et d'expression. Victime à plusieurs reprises de menaces, c'est en 2011 à l'âge de 32 ans qu'elle recevra son prix Nobel de la paix.

La plus jeune des lauréates est Malala Yousafzai, une militante d'origine pakistanaise. Née en 1997, elle est devenue un symbole de la lutte pour l'éducation des filles et contre les talibans. Grièvement blessée à la suite d'une tentative d'assassinat en 2012, elle fut propulsée sur le devant de la scène médiatique internationale. C'est à l'âge de 17 ans seulement, en 2014, qu'elle a obtenu le prix Nobel de la paix.

A lire aussi:

Les grandes dates de l'histoire pour les droits des femmes

Quatre femmes qui ont changé l'Histoire

Les Risques en Bourse

Fermer