Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

10 astuces pour protéger ses données personnelles et professionnelles en télétravail
Le Particulier pour BoursoraMag14/12/2020 à 11:19
Temps de lecture: 4 min

Les ordinateurs ou connexions wifi personnelles sont souvent peu sécurisées. crédit photo : CREDIT_NON_AFFICHE

Les ordinateurs ou connexions wifi personnelles sont souvent peu sécurisées. crédit photo : CREDIT_NON_AFFICHE

Avec le recours généralisé au télétravail durant la crise sanitaire, les échanges de données sensibles sur le web n'ont jamais été aussi importants, tout comme les tentatives de piratages. Les experts des sociétés de surveillance et de protection des données parlent d'une augmentation de plus de 30.000% des attaques informatiques entre janvier et mai 2020. Si l'installation d'un bon antivirus est essentielle pour protéger ses échanges, il est primordial d'adopter des règles d'hygiène numérique pour ne pas se faire pirater l'ensemble de ses datas (personnels et professionnels). Voici nos conseils.

Données numériques: les règles de bases

La règle numéro un en télétravail, si vous utilisez votre ordinateur personnel ou du matériel fournit par votre entreprise, est de se fier aux recommandations en matière d'installation de logiciels de la société. En droit français, comme le précise la Cnil, «L'employeur est responsable de la sécurité des données personnelles de son entreprise, y compris lorsqu'elles sont stockées sur des terminaux dont il n'a pas la maîtrise physique ou juridique, mais dont il a autorisé l'utilisation pour accéder aux ressources informatiques de l'entreprise».

De votre côté, pour sécuriser au maximum vos données, vous pouvez activer l'option de chiffrement WPA2 ou WPA3 en allant dans les paramètres réseaux de votre ordinateur ou téléphone et l'associer avec un mot de passe long et complexe, d'une vingtaine de caractères, de votre accès Wifi privé. La Cnil propose un outil pour créer des mots de passe robustes. Toutefois, vous pouvez également recourir au logiciel Keepass qui génère des mots de passe complexes pour vous.

Pensez à désactiver la fonction WPS (Wi-Fi® Protected Setup) sur votre routeur pour protéger votre connexion Internet si l'ordinateur ne possède pas d'antivirus, installez-en un payant pour une réelle efficacité. Le coût est compris entre 35 et 80 euros par an. Le modèle gratuit est souvent un leurre et les services de ce type peuvent utiliser les informations que vous leur fournissez comme vos noms, adresses, numéros de téléphone. D'autant plus que cette collecte ne se limite pas uniquement aux éléments que vous déclarez. Adresse IP et identifiant de l'appareil sont parfois enregistrés par ces logiciels.

Une visioconférence sécurisée

Pour les visioconférences, beaucoup s'appuient sur des outils grands publics comme Teams ou Skype. Si la règle selon laquelle vous devez suivre les instructions de votre employeur prévaut toujours, il ne vous est pas interdit de militer pour un recours généralisé en interne à un outil comme Tixeo, certifié par l'Agence nationale de sécurité des systèmes d'information (Anssi). Il s'agit d'un logiciel de visioconférence sécurisé multipoints et collaboratif.

Dans tous les cas, ne téléchargez jamais de logiciel sur un site inconnu. Privilégiez celui d'une marque qui fait référence (Norton, Kaspersky, Avast). Faites votre petite enquête, en lisant par exemple les commentaires des utilisateurs sur les forums et veillez à ce que l'application propose un chiffrement de bout en bout des communications. Au moment de l'inscription, limitez au maximum les informations personnelles que vous dévoilez en utilisant un pseudonyme, ou une adresse mail dédiée et activez les options de confidentialité que l'on vous propose.

On ne répétera jamais assez, mais même si cela peut paraître fastidieux, il est important de lire les conditions générales d'utilisation, surtout si vous êtes amené à communiquer des informations sensibles dans le cadre du travail. Enfin, pensez bien à fermer l'application de visioconférence une fois votre travail terminé et désactivez caméra et micro.

Les services cloud pour protéger ses fichiers

Si vous êtes amené à manipuler des fichiers sensibles depuis chez vous, il peut être bon d'opter pour un service de cloud proposé par un éditeur d'antivirus, comme Norton, par exemple. Ce dernier vous permettra non seulement de protéger vos fichiers à travers un chiffrement sécurisé, mais les sauvegardera également automatiquement sur un cloud. Ainsi, en cas d'infection par un malware ou un ransomware, vous ne perdrez pas vos documents.

Si votre employeur peut prévoir l'installation d'un logiciel à distance sur votre terminal permettant l'effacement à distance de données, ce dernier doit être assez fiable pour n'effacer que les informations liées à l'entreprise. Votre employeur n'a pas le droit d'accéder à des éléments relevant de votre vie privée et stockés sur votre ordinateur qu'il s'agisse des photos, de la liste de sites consultés ou encore de vos écrits.

Antivirus: combien ça coûte

Sur le web, il existe une règle élémentaire à garder à l'esprit: si c'est gratuit, c'est toi le produit. Ainsi, méfiez-vous des antivirus 100% gratuits. La protection offerte ne sera pas optimale, et vous ne serez pas à l'abri que certaines de vos informations soient utilisées auprès d'autres opérateurs. Car certains logiciels se présentant sous la forme d'antivirus peuvent parfois être des malwares. Un bon logiciel antivirus coute entre 35 euros et 80 euros par an. Norton, Avast, Kaspersky, Avira... les éditeurs d'antivirus sont nombreux. Pour les télécharger, aller sur le site du fabricant et faites attention aux faux antivirus, qui sont souvent des logiciels espions se greffant sur votre ordinateur. Pour les détecter, menez au préalable une petite enquête sur le web sur le logiciel que vous souhaitez installer. Aucun antivirus, aussi cher soit-il, ne vous garantira une protection à 100%. A vous de prendre également des mesures d'hygiène sur le web pour protéger au mieux vos données (mot de passe complexes et multiples, pseudonymes, installation d'un VPN...). Enfin, pensez également à protéger votre smartphone. Ces outils sont des mines d'informations personnelles sur nos vies au quotidien. La plupart des grands éditeurs proposent une version dédiée au téléphone portable, prise en charge dans l'abonnement annuel.

A lire aussi:

Les Risques en Bourse

Fermer

Vous avez accepté la pose de traceurs

Fermer

Vous avez refusé la pose de traceurs

Fermer