1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Wauquiez à l'EM Lyon : very bad buzz chez les « early makers »

Le Point20/02/2018 à 13:20

Le cours de Laurent Wauquiez à l'EM Lyon a fuité, provoquant un tsunami politique. 

Le directeur de l'EM Lyon, Bernard Belletante, s'inquiète des retombées de ce que les internautes ont rebaptisé le WauquiezGate pour la réputation de son école. Dans un courrier adressé aux enseignants et aux étudiants de l'école, il s'insurge contre le chenapan qui a cru bon de faire fuiter les enregistrements du cours de Laurent Wauquiez baptisé « Enjeux contemporains », et dans lequel le président des Républicains tient des propos pour le moins abrupts.

Celui-ci, qui s'est tenu sur deux jours à raison de six heures par jour, se voulait « apolitique ». Son objectif était de « discuter de grandes problématiques clés pour le futur ». Dans un mail envoyé aux étudiants dès septembre, il était rappelé que « Laurent Wauquiez anime régulièrement des séminaires de ce type à Sciences po et à l'ENA ». Il devait intervenir « comme expert, évidemment de façon apolitique ». Un engagement que l'intervenant n'a guère respecté.

Disruptif

Mais ce n'est pas à lui que Bernard Belletante donne une leçon de probité. Dans son courrier, il rappelle qu'« enregistrer une personnalité sans l'en informer n'est pas une valeur early maker ». Early maker ? C'est la nouvelle traduction des deux lettres qui désignent l'école, naguère « école de management ». L'EM Lyon s'est toujours voulue un lieu où l'entrepreneuriat était à l'honneur. Mais ce mot d'entrepreneur, un mot d'origine française,...

Lire la suite sur Le Point.fr

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • mandelie
    20 février13:44

    C'est normal que M. Bettetante s'inquiète pour la réputation de son école, mais il ne fallait pas faire le malin en invitant le sieur Wauquier à donner des "cours" de démolition.M. Belletante devrait même songer à démissionner avant qu'on lui propose.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer