Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Nucléaire iranien: Des divergences persistent entre les USA et l'Iran
information fournie par Reuters22/04/2021 à 06:39

NUCLÉAIRE IRANIEN: DES DIVERGENCES PERSISTENT ENTRE LES USA ET L'IRAN

NUCLÉAIRE IRANIEN: DES DIVERGENCES PERSISTENT ENTRE LES USA ET L'IRAN

par John Irish et Arshad Mohammed

PARIS (Reuters) - De sérieuses divergences persistent entre les États-Unis et l'Iran sur la manière dont ils pourraient recommencer à se conformer à l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien, malgré les quelques progrès réalisés lors des dernières discussions indirectes à Vienne, a déclaré mercredi un haut responsable américain.

Les pourparlers devraient nécessiter plusieurs cycles, leur issue restant incertaine, a déclaré le haut responsable du département d'État américain aux journalistes lors d'une conférence téléphonique.

Les principales divergences portent sur les sanctions que les États-Unis devront lever et sur les mesures que l'Iran devra prendre pour répondre aux obligations en matière de limitation de son programme nucléaire, a déclaré le responsable, qui s'est exprimé sous couvert d'anonymat.

"Il y a encore des désaccords et, dans certains cas, des désaccords assez importants", a-t-il dit. "Nous ne sommes pas près de la conclusion de ces négociations. L'issue est encore incertaine. Nous avons fait quelques progrès."

Plus tôt, les parties européennes à l'accord sur le nucléaire iranien ont déclaré qu'elles avaient constaté des progrès lors des deux premiers cycles de négociations indirectes entre les États-Unis et l'Iran, mais qu'il restait des obstacles majeurs.

L'Iran et les puissances mondiales - la Grande-Bretagne, la Chine, la France, l'Allemagne et la Russie - se sont réunis à Vienne pour élaborer les mesures nécessaires à la relance de l'accord, qui a été abandonné par l'ancien président américain Donald Trump en 2018.

Les discussions reprendront la semaine prochaine. Une délégation américaine se trouve dans un endroit séparé à Vienne, ce qui permet aux représentants des cinq puissances de faire la navette entre les deux parties, car l'Iran a rejeté les pourparlers directs.

(version française Camille Raynaud)

0 commentaire