Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Le Vatican dévoile pour la première fois son patrimoine immobilier
information fournie par Reuters24/07/2021 à 15:54

LE VATICAN DÉVOILE POUR LA PREMIÈRE FOIS SON PATRIMOINE IMMOBILIER

LE VATICAN DÉVOILE POUR LA PREMIÈRE FOIS SON PATRIMOINE IMMOBILIER

par Philip Pullella

(Reuters) - Le Vatican a publié pour la première fois samedi des informations sur son patrimoine immobilier, révélant qu'il possède plus de 5.000 propriétés, dans le cadre d'une campagne de transparence financière sans précédent.

L'information apparaît dans deux documents : un état financier consolidé du Saint-Siège pour l'année 2020 et le tout premier budget public de l'Administration du Patrimoine du Saint-Siège (APSA).

L'APSA, qui joue le rôle de trésorier du Vatican, gère notamment ses biens immobiliers et ses investissements, ainsi que le paiement des salaires, les achats et les ressources humaines.

En faisant la somme des deux documents - chacun contenant un nombre inédit de camemberts, de graphiques et de cartes - et de deux entretiens explicatifs, le Vatican a publié plus de 50 pages de documents financiers.

Selon le budget de 30 pages de l'APSA, l'instance possède 4.051 propriétés en Italie et environ 1.120 à l'étranger, sans compter ses ambassades à travers le monde.

Seulement 14% environ de ses propriétés italiennes sont louées aux prix du marché tandis que les autres affichent des tarifs réduits, pour beaucoup réservés à des employés de l'Église. Environ 40% sont constitués de bâtiments institutionnels tels que des écoles, des couvents et des hôpitaux.

Selon les documents, l'APSA possède des propriétés en tant qu'investissements dans des quartiers haut de gamme de Londres, Genève, Lausanne et Paris.

Un bâtiment situé dans le quartier huppé de South Kensington, à Londres, a entraîné d'énormes pertes après son achat par le Secrétariat d'État du Vatican en tant qu'investissement en 2014.

Mardi, le procès de 10 personnes en lien avec cette opération, dont un éminent cardinal, s'ouvre au Vatican. Les accusés sont poursuivis pour des délits incluant des détournements de fonds, du blanchiment d'argent, de l'extorsion et des abus de pouvoir.

Le père Juan Antonio Guerrero, chef du Secrétariat à l'économie (SPE) du Vatican, a déclaré au site officiel Vatican News que le bâtiment serait bientôt vendu.

Il a également estimé que le procès constituerait un "tournant" pour la crédibilité du Vatican en matière économique et qu'un événement similaire ne pourrait pas se reproduire en raison des mesures mises en place depuis.

L'année dernière, le pape François a retiré au Secrétariat d'État le contrôle de ses fonds, les transférant à l'APSA et sous la surveillance de la SPE.

Un état financier consolidé séparé du Saint-Siège publié samedi fait en outre apparaître un déficit de 64,8 millions d'euros en 2020, contre 79,2 millions en 2019.

(Version française Benjamin Mallet)

8 commentaires

  • 25 juillet11:58

    Mon beau-frère qui était haut fonctionnaire logeait dans des bâtiments de grands luxes payé et entretenus par l'état.Il avait la possibilité de choisir des meubles du patrimoine National pour se meuble.Il me disait "si l'état veut garder des hommes comme moi qui ne partiront pas dans le privé, nous devons avoir certains avantages" (SIC).Avant de critiquer le Vatican balayons devant notre porte.