Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le futur porte-avions français sera doté de la propulsion nucléaire, annonce Macron
Reuters08/12/2020 à 17:46

LE FUTUR PORTE-AVIONS FRANÇAIS SERA DOTÉ DE LA PROPULSION NUCLÉAIRE, ANNONCE MACRON

LE FUTUR PORTE-AVIONS FRANÇAIS SERA DOTÉ DE LA PROPULSION NUCLÉAIRE, ANNONCE MACRON

par Tangi Salaün

PARIS (Reuters) - Le futur porte-avions français, qui doit succéder au Charles-de-Gaulle en 2038, sera doté de la propulsion nucléaire, a annoncé mardi Emmanuel Macron, à l'occasion d'une visite dans une usine de Framatome au Creusot.

Evoquant l'importance de la continuité entre nucléaire civil et militaire, le président de la République a insisté sur la nécessité pour la France de conserver une industrie compétitive dans ce domaine pour tenir son rang.

"Notre avenir stratégique, notre statut de grande puissance passe par la filière nucléaire", a déclaré Emmanuel Macron.

"Opposer nucléaire civil et nucléaire militaire n'a pas de sens pour un pays comme le nôtre. Le nucléaire restera la pierre angulaire de notre autonomie stratégique", a poursuivi le chef de l'Etat.

"J'ai décidé que le futur porte-avions qui dotera notre pays et notre marine sera comme le Charles-de-Gaulle à propulsion nucléaire."

La France va investir un milliard d'euros dans la phase de développement du nouveau porte-avions jusqu'en 2025, avant que ne débute la phase de construction, dans les chantiers navals de Saint-Nazaire, où seront créés 400 des 2.000 emplois attendus, précise-t-on au ministère des Armées.

Le cabinet de la ministre Florence Parly n'a pas souhaité commenter le chiffre d'un coût total de 5 à 7 milliards d'euros avancé dans la presse. Le dernier porte-avions construit par un pays occidental, le Queen Elizabeth britannique, a coûté environ 3,3 milliards d'euros.

Le surcoût généré par le choix du nucléaire sera compensé par les économies réalisées sur la durée de vie du navire, évaluée à une quarantaine d'années, dit-on au ministère des Armées, où on met en avant une autonomie et une disponibilité accrue du futur porte-avions.

INSTRUMENT DE SOUVERAINETÉ

Avec un poids estimé de 75.000 tonnes et une longueur de 300 mètres, le porte-avions de nouvelle génération sera plus gros que le Queen Elizabeth et que le Charles-de-Gaulle (42.500 tonnes pour 262 m de long), fleuron de la Marine nationale depuis 2001.

Une propulsion classique a longtemps été privilégiée pour le nouveau bâtiment, selon des sources proches du dossier, mais le ministère des Armées a finalement estimé que l'énergie nucléaire était la plus appropriée pour le propulser à une vitesse de 27 noeuds (50 km/h), similaire à celle du Charles-de-Gaulle.

Le maintien d'une filière nucléaire française compétitive et l'affirmation de la souveraineté politique de la France face aux autres grandes puissances que sont les Etats-Unis, la Chine, la Russie, l'Inde ou le Royaume-Uni ont également été des facteurs déterminants, ajoute-t-on au cabinet.

Le navire sera équipé de deux catapultes électromagnétiques de nouvelle génération conçues par la société américaine General Atomics. Il pourra accueillir 30 avions de chasse comme le SCAF actuellement développé par la France, l'Allemagne et l'Espagne, un appareil plus lourd que le Rafale de Dassault qu'il est appelé à remplacer à l'horizon 2040.

Le porte-avions est avec les sous-marins lanceurs d'engins équipés de missiles balistiques une composante essentielle de la dissuasion nucléaire française.

Dans le cadre de son plaidoyer en faveur d'une Europe de la défense encore embryonnaire, la France s'est récemment dite prête à faire bénéficier ses voisins de ce parapluie nucléaire dont elle est la seule à disposer au sein de l'Union européenne indépendamment des Etats-Unis.

(Avec Gwénaëlle Barzic, édité par Jean-Philippe Lefief)

13 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • nirams
    08 décembre20:48

    popeye inspecteur des travaux finis

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer