Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'oléoduc Nord Stream 2 est un "mauvais accord" pour l'Europe, selon la Maison blanche
Reuters27/01/2021 à 07:24

L'OLÉODUC NORD STREAM 2 EST UN "MAUVAIS ACCORD" POUR L'EUROPE, SELON LA MAISON BLANCHE

L'OLÉODUC NORD STREAM 2 EST UN "MAUVAIS ACCORD" POUR L'EUROPE, SELON LA MAISON BLANCHE

par Timothy Gardner et Trevor Hunnicutt

WASHINGTON (Reuters) - Le président américain Joe Biden pense que l'oléoduc Nord Stream 2 est un "mauvais accord" pour l'Europe et son administration va examiner les restrictions imposées par Washington au projet, dont une loi adoptée par l'administration de l'ancien président Donald Trump, a déclaré mardi la Maison blanche.

Une disposition figurant dans la loi annuelle de politique de défense entrée en vigueur le 1er janvier aux Etats-Unis prévoit l'imposition de sanctions contre toute compagnie aidant Gazprom, principal promoteur de Nord Stream 2, à avancer sur le projet. Le géant gazier détenu par l'Etat russe a admis qu'il existait un risque de suspension voire d'abandon des travaux.

L'administration de Donald Trump, comme celle de Barack Obama avant elle, s'est opposée au projet en estimant qu'il s'agissait d'un moyen pour la Russie de rendre l'Europe plus dépendante à son gaz et ainsi d'accroître son influence économique et politique sur celle-ci.

Joe Biden, qui fût le vice-président de Barack Obama pendant huit ans, s'était opposé à Nord Stream 2, un projet qui permettrait à la Russie de fournir l'Allemagne en contournant l'Ukraine, privant celle-ci d'importantes recettes de transit.

Moscou et Berlin assurent qu'il s'agit d'un projet purement commercial.

"Nous continuons de penser, le président continue de penser, que Nord Stream 2 est un mauvais accord pour l'Europe", a déclaré la porte-parole de la Maison blanche lors d'un point de presse quotidien.

Jen Psaki a ajouté que l'administration allait "examiner" les restrictions et sanctions américaines concernant le projet.

(version française Jean Terzian)

10 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • homlib
    27 janvier17:27

    La Russie est un pays pacifique et plus libéral que la France. Les gouvernements qui ne s'alignent pas sur les diktats US sont qualifiés de dictateurs et les déplorables perroquets ne savent que répéter la propagande US.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer