Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Gaz : baisse spectaculaire de la consommation... atténuée par la surconsommation des centrales
information fournie par Boursorama avec Media Services14/12/2022 à 16:10

Agnès Pannier-Runacher s'est réjouie de la sobriété énergétique qui se traduit dans les chiffres.

Agnès Pannier-Runacher, le 13 décembre 2022, à Paris ( AFP / Valeria Mongelli )

Agnès Pannier-Runacher, le 13 décembre 2022, à Paris ( AFP / Valeria Mongelli )

Malgré l'épisode de froid qui engourdit la France métropolitaine depuis plusieurs jours, le pays connait un début d'hiver sobre sur le plan énergétique.

La consommation de gaz a ainsi baissé de 10,5% depuis le 1er août en données corrigées du climat en France, selon le premier tableau de bord hebdomadaire de l'hiver publié mercredi par le gestionnaire du transport de gaz GRTgaz. A l'antenne de France Bleu , la ministre de la Transition énergétique Agnès Pannier-Runacher s'est même félicité d'une baisse de 17% par rapport à 2018, hors production électrique.

Cette baisse est toutefois contrebalancée lorsqu'on inclut la consommation des centrales à gaz, qui jouent cette année un rôle plus important dans la production d'électricité, en l'absence de nombreux réacteurs nucléaires à l'arrêt pour cause de maintenance.

+43,5% de consommation des centrales à gaz

La baisse observée résulte à la fois d’une moindre consommation de gaz des grands industriels (-22,1%) et d’une baisse de la consommation des clients raccordés aux réseaux de distribution (-14,1%). Ces chiffres sont à mettre en rapport avec la forte hausse (+43,5%) de la consommation des centrales électriques au gaz "très sollicitées pour pallier les indisponibilités du parc nucléaire", souligne dans un communiqué GRTgaz.

"Il a pu y avoir le choix d'autres énergies, mais c'est aussi l'effort que nous faisons collectivement. On a longtemps bénéficié d'une énergie qui coûtait pas très cher, on ne faisait pas très attention. Rien que le fait de faire attention a un impact très fort sur la consommation", a encouragé pour sa part Agnès Pannier-Runacher.

4 commentaires

  • 14 décembre20:52

    La mère Panier devrait savoir qu'on peut tripoter les chiffres à volonté.


Signaler le commentaire

Fermer