Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

François Rebsamen : « Tout s'arrête, car tout ne dépend que de Macron »
Le Point21/11/2020 à 08:11

Le grand entretien du week-end accueille cette semaine François Rebsamen. Le maire socialiste de Dijon, réélu pour la quatrième fois, a été l'un des premiers à pousser un coup de gueule pour défendre les petits commerces. Sa métropole accorde jusqu'à 15 000 euros aux PME pour surmonter la fermeture imposée par le deuxième confinement. C'est plus que l'État... Une fois de plus, un grand maire souligne les problèmes de communication avec le gouvernement Castex et la dérive de nos institutions vers le pouvoir d'un homme seul. L'ancien ministre du Travail révèle aussi les dessous des faits divers qui ont secoué sa ville cette année avec la descente des Tchétchènes et des Turcs pro-Erdogan. À 69 ans, François Rebsamen répond en homme libre. Et appelle lui aussi à dépasser un PS qui ne pense plus.

Lire aussi Commerces : « Il est indispensable de rouvrir avant le 1er décembre »

Le Point : Vous êtes l'un des maires qui ont mené la bataille du livre en publiant un arrêté municipal permettant aux librairies dijonnaises de rester ouvertes si elles le désiraient. Comment le préfet a-t-il réagi ?

François Rebsamen : Pour un pays de culture, je ne veux pas exagérer mon expression, mais j'étais quand même un peu outré. Franchement, se dire qu'on pouvait acheter des livres partout sauf dans les librairies, ça m'avait choqué. Heureusement, le click and

... Lire la suite sur LePoint.fr

4 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • vazi
    21 novembre11:21

    Macron a demandé au COVID de S'ARRETER !!!!!!MDR

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer