Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Face au Covid, le « système D » de la vaccination
Le Point07/04/2021 à 13:25

« Vacciner, vacciner, vacciner. » Dans la foulée de son allocution télévisée mercredi dernier, Emmanuel Macron a posté ce message sur Twitter, après l'avoir répété longuement lors de son adresse aux Français : les vaccins sont le nerf de la guerre contre le Covid. Le gouvernement veut en effet accélérer drastiquement la vaccination, alors qu'environ 5 % des Français ont reçu leurs deux doses, selon les derniers chiffres transmis par le ministère de la Santé.

Ce mardi, le vaccinodrome du Stade de France ouvre par exemple ses portes. L'objectif : réaliser au moins 10 000 injections par semaine. Mais pour arriver à se faire inoculer le précieux sérum, il faut d'abord prendre rendez-vous. Mais depuis le début de la campagne de vaccination, certains patients ne s'y présentent pas, un vrai problème dans la mesure où les doses sont périssables.

Covid-19 : des doses du vaccin AstraZeneca ne trouvent pas preneur

Lors d'une conférence de presse la semaine dernière, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a d'ailleurs été interpellé pour savoir ce qu'il fallait faire des doses qui restent à la fin de la journée. « C'est très simple, il ne faut pas les jeter. Mais je vais vous dire aussi une chose, je ne crois pas que nulle part en France qui que ce soit jette des vaccins parce qu'ils n'auraient pas trouvé client pour utiliser les dernières doses. Pas besoin d'écrire de protocole pour cela, ça s'appelle du bon

... Lire la suite sur LePoint.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Vous avez accepté la pose de traceurs

Fermer

Vous avez refusé la pose de traceurs

Fermer