Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Europe : une PAC plus verte..., mais gare à la triche
Le Point21/10/2020 à 08:42

La nouvelle politique agricole commune (PAC) sera plus verte, beaucoup plus verte. Mais, selon la proposition de la Commission, le contrôle sera davantage décentralisé au niveau des États. Avantage : les règles seront adaptées au plus près du terrain. Inconvénient : loin du contrôle de la Commission, les États voyous pourront plus aisément tricher et la concurrence entre les agriculteurs européens sera moins équitable.

Là encore, l'enjeu du « level playing field  », comme dans le dossier Brexit, est central. S'il y a un marché commun, il faut que tous jouent avec les mêmes règles. « Sinon, nous irons vers 27 politiques agricoles européennes divergentes et nous ne pourrons garantir une égalité de traitement entre les agriculteurs européens opérant au sein du marché unique. Car, soyons clairs, une majorité d'États membres ne défendent plus cette ambition commune européenne dans le cadre de la politique agricole », souligne Anne Sander, eurodéputée LR-PPE, co-rapporteure sur une partie de la PAC.

Les mafias de l'Est dans le viseur

La Commission ne veut plus s'embêter avec la tâche du contrôle de conformité. La PAC est adoptée cette semaine au Parlement européen, qui débat des rapports portant sur les divers textes qui la régissent : le plan stratégique (à savoir les aides des piliers I et II), le Règlement horizontal (le contrôle de la PAC) et l'organisation commune de marché (les règles de

... Lire la suite sur LePoint.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer