Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Espagne: Neuf morts dans l'incendie d'un immeuble à Valence
information fournie par Reuters24/02/2024 à 11:13

Incendie dans un immeuble à Valence, Espagne

Incendie dans un immeuble à Valence, Espagne

par Antoine Demaison et Marco Trujillo

Au moins neuf personnes sont mortes dans l'incendie d'un immeuble d'habitation survenu jeudi soir à Valence, dans l'est de l'Espagne, ont déclaré les autorités locales vendredi.

Des témoins ont rapporté que le feu, attisé par des vents violents, s'était propagé à l'ensemble du bâtiment en à peine une demi-heure.

Le sinistre s'est déclaré au quatrième étage de l'immeuble situé dans un quartier aisé de la troisième ville d'Espagne et s'est étendu à d'autres appartements, ont déclaré les services d'urgence sur X.

Les autorités ont révisé dans la soirée le nombre des décès, de dix à neuf, après le processus d'identification des corps.

La maire de Valence, Maria Jose Catala, a fait savoir plus tôt dans la journée qu'il n'y avait plus de personnes disparues. Deux pompiers ont été grièvement blessés et hospitalisés.

L'un des résidents, Jose Carlos Perez, 53 ans, a déclaré à Reuters qu'il avait pris ce qu'il pouvait et s'était précipité hors de son appartement situé au 12ème étage après avoir vu de la fumée derrière sa fenêtre.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de l'incendie.

Des habitants de Valence ont afflué pour faire don de vêtements, de médicaments et de jouets aux résidents survivants qui ont perdu tous leurs biens dans l'incendie.

Le président du gouvernement Pedro Sanchez s'est rendu sur les lieux.

L'immeuble comptait 14 étages et 138 appartements, selon le quotidien El Pais.

La majorité des victimes ont trouvé refuge chez des proches tandis que 110 d'entre elles sont hébergées dans l'hôtel SH Valencia Palace.

"Les gens ont été très affectés (...) le moins que nous puissions faire est de les aider", a déclaré le directeur de l'établissement, Javier Valles.

Selon Esther Punchades, représentante de l'agence d'inspection des assurances APCAS, citée par la chaîne publique TVE, l'absence de pare-feu et l'utilisation d'un matériau plastique, le polyuréthane, sur la façade auraient contribué à la propagation rapide de l'incendie.

Dans une vidéo diffusée en 2007, le promoteur de l'immeuble vantait le matériau innovant utilisé pour l'extérieur du bâtiment, assurant qu'il avait passé de "rigoureux contrôles de qualité".

(Reportage Antoine Demaison, Marco Trujillo, Eva Manez et Emma Pinedo ; rédigé par David Latona et Charlie Devereux ; version française Dagmarah Mackos, Jean-Stéphane Brosse et Kate Entringer, édité par Blandine Hénault)

4 commentaires

  • 24 février13:02

    Du polyuréthane sur la façade paraît il.. stupefiant!


Signaler le commentaire

Fermer