Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Coronavirus : 60 000 malades n'auraient pas été dépistés en France après le confinement
Le Point14/08/2020 à 11:10

Les conclusions d'une étude menée par l'agence Santé publique France et de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale sur la quantité de tests de dépistage effectués après le confinement sont inquiétantes, révèle Le Figaro. Au cours des semaines qui ont suivi le déconfinement, seulement environ un malade sur dix a été détecté.

Les chercheurs se sont appuyés sur des modèles mathématiques permettant de prédire le nombre d'infections réelles. « Ce sont des modèles qui simulent la propagation du virus dans la population. Ils nous permettent de connaître le nombre d'infections survenues chaque jour en prenant en compte les comportements des gens et la fréquence des contacts à l'école, dans les foyers, sur les lieux de travail ou encore dans le cadre des loisirs », détaille Vittoria Colizza, directrice de recherche à l'Inserm. Elle précise toutefois que ces modèles comportent « bien évidemment des incertitudes ».

Lire aussi Covid-19 : Paris et les Bouches-du-Rhône classés en « zones de circulation active » du virus

Un taux de détection en hausse depuis l'été

Au total, 20 736 tests PCR se sont révélés positifs, en France, entre le 13 mai et le 28 juin. En prenant en compte le délai entre l'apparition des symptômes et la réalisation du dépistage, on aboutit à quelque 7 200 infections durant cette période. Mais d'après l'étude, la réalité se situe

... Lire la suite sur LePoint.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer