Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Chaque jour qui passe réduit les chances d'un accord avec Londres, dit Von der Leyen
Reuters16/09/2020 à 10:58

CHAQUE JOUR QUI PASSE RÉDUIT LES CHANCES D'UN ACCORD AVEC LONDRES, DIT VON DER LEYEN

BRUXELLES (Reuters) - Chaque jour qui passe réduit les chances de conclure un accord avec Londres sur la future relation entre le Royaume-Uni et l'Union européenne, a déclaré mercredi la présidence de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

La cheffe de l'exécutif européen n'a consacré que quelques phrases seulement au sujet brûlant du Brexit dans son discours annuel sur l'état de l'Union, insistant davantage sur la relance économique post-pandémique et sur les investissements dans le numérique et en faveur du climat. Mais elle a prévenu les Britanniques qu'il ne restait que "très peu de temps".

"A chaque jour qui passe, les chances d'un accord (qui serait conclu) dans les temps commencent à s'estomper", a-t-elle dit à la tribune du Parlement européen.

Ursula von der Leyen a par ailleurs réaffirmé que l'accord de Brexit qui définit les modalités du divorce a été négocié et ratifié par les deux entités, et mis Londres en garde: cet accord, a-t-elle dit, "ne peut pas être modifié, négligé ou écarté unilatéralement".

"C'est une question de droit, de confiance et de bonne foi", a-t-elle ajouté alors que le gouvernement de Boris Johnson, assumant une transgression du droit international, a soumis au vote de la Chambre des communes un projet de loi qui vise précisément à affranchir le Royaume-Uni de certaines clauses de l'accord de Brexit.

Ce projet de loi a passé un premier obstacle lundi, en dépit d'une opposition grandissante dans les rangs de son Parti conservateur, et les débats se poursuivent au Parlement de Westminster.

(Gabriela Baczynska; version française Henri-Pierre André, édité par Blandine Hénault)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer