Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Chahdortt Djavann : "Les islamistes ont piégé les débats"
Le Point24/11/2016 à 13:20

Romancière et essayiste, Chahdortt Djavann a quitté l'Iran pour la France en 1993. Cette pourfendeuse du voile publie aujourd'hui Comment lutter efficacement contre l'idéologie islamique* (Grasset), un livre qui entend démontrer comment, sur les questions du voile, de "l'islamophobie" ou du terrorisme, des "idéologues de l'islam ont piégé tout débat et tout discours intellectuel et politique". Elle s'en prend notamment au sociologue Farhad Khorsrokhavar, mais également à la dessinatrice et réalisatrice Marjane Satrapi, des exilés iraniens qui, selon elle, manient des discours ambigus sur le régime des mollahs. Entretien.

Le Point.fr : Dans votre livre, vous vous en prenez à la thèse d'Olivier Roy qui explique que le terrorisme djihadiste en France est aujourd'hui plus lié à un nihilisme ou à une radicalisation de la jeunesse qu'à une idéologie islamique. Que lui reprochez-vous?

Chahdortt Djavann : Olivier Roy se trompe lourdement depuis des années. Si ces jeunes sont nihilistes, pourquoi crient-il "Allah Akbar" ? Non, c'est bien avant tout une idéologie, dont le terrorisme est le dernier recours, et parler d' "islamisation de la radicalité" est une manière de nier la première évidence : la radicalisation de l'islam. Ce à quoi nous assistons aujourd'hui est le résultat de près de vingt-cinq ans de travail souterrain d'islamisation...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer