Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Budget 2021 : pourquoi Bercy broie (un peu) moins du noir
Le Point17/09/2020 à 06:12

La situation économique est un tout petit peu moins catastrophique que prévu. Dans le cadre du projet de budget 2021, qui sera formellement présenté le 28 septembre, le ministère de l'Économie et des Finances va relever timidement sa prévision de croissance pour cette année. Bercy table désormais sur une contraction de 10 % de l'activité en 2020 contre une prévision de 11 % en juin. Un chiffre plus prudent que l'estimation de l'Insee (9 %), de la Banque de France (8,7 %) ou de l'OCDE (9,5 %), et jamais enregistré depuis 1945 à cause de la crise sanitaire de la Covid-19.

L'année prochaine, le rebond serait ensuite de 8 %. Au total, fin 2021, le PIB serait en recul de 2,7 points par rapport au niveau atteint fin 2019, un niveau meilleur qu'envisagé il y a encore quelques mois (- 4 points). Le gouvernement espère combler cet écart en 2022, sans préciser à quel rythme exactement.

Lire aussi Coronavirus : l'économie française peine à retrouver son niveau d'avant-crise

Pour soutenir ce scénario économique, Bercy s'appuie sur un effondrement de l'activité économique au second trimestre de l'année moins fort qu'initialement craint avec une chute de 13,8 %, selon l'Insee, et non de 17 %. En juillet et en août, la consommation s'est bien redressée également, notamment en biens durables, se félicite Bercy, ce qui devrait nourrir le rebond sur le troisième trimestre. En revanche, le ministère

... Lire la suite sur LePoint.fr

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M6695204
    17 septembre08:17

    propagande propagande quand tu nous tiens!

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer