Une norme européenne pour garantir la sécurité des utilisateurs des ""véhicules légers électriques""

le
0

Si les véhicules électriques sont encore peu nombreux sur nos routes, la Commission européenne voudrait bien les voir se développer rapidement dans les années à venir. Ainsi, pour assurer la sécurité des utilisateurs de véhicules électriques fonctionnant à haute tension, elle a imposé certaines normes de sécurité que tous les constructeurs doivent suivre.

Les gyropodes sont de plus en plus en vogue
Les gyropodes sont de plus en plus en vogue

Protection contre les contacts avec les éléments électriques

Afin de protéger les utilisateurs d'un contact direct avec les éléments électriques, la Commission européenne a mis en place les obligations suivantes :

  •  exigence de niveaux de protection IP (relative à l'étanchéité et à la protection de l'accès) du matériel, selon qu'il se trouve dans l'habitacle ou à l'extérieur ;
  •  les éléments dont la tension est de classe B, c'est dire de haute tension, doivent faire l'objet d'un marquage spécifique ;
  •  câbles haute tension isolés et de couleur orange.


Les usagers des véhicules électriques doivent aussi être protégés contre le contact indirect :
  •  le circuit à haute tension doit être isolé de la masse du véhicule ;
  •  les parties conductrices apparentes doivent être reliées à la masse du véhicule. Lors de la charge, la masse du véhicule doit être reliée à la terre.

Protection de la batterie

Pour assurer la sécurité des usagers, la batterie doit, elle aussi, répondre à une série de critères :

  •  Résistance d'isolation minimum 100 Ohm/V en DC et 500 Ohms/V en AC ;
  •  Fiabilité aux chocs thermiques, aux vibrations et à l'humidité ;
  •  Résistance en cas de courts-circuits, surcharge et sous-charge ;
  •  Protection contre l'accumulation des gaz ;
  •  Une seconde après la déconnexion de la prise de charge, la tension aux bornes doit être en dessous des seuils de la classe A ;
  •  Résistance lors d'un choc :
    • protection des occupants, pas de fuite d'électrolyte ;
    • protection des tiers, donc pas d'éjection de la batterie ;
    • système d'alimentation protégé des courts-circuits.

Sécurité fonctionnelle

 Impossibilité de déplacer un véhicule en charge ;  Combinaison de 2 actions pour passer de l'arrêt au mode drive ;  Combinaison de 2 actions pour passer de marche avant à arrière et vice-versa ;  1 seule action nécessaire pour passer de marche à arrêt ;  Protection contre les pannes (ISO 6469), une panne doit immobiliser le véhicule.

Sécurité en cas d'accident

Suite à un choc, au moins l'une des actions suivantes doit se produire :  Au plus tard 60 secondes après le choc, l'énergie disponible sur le bus haute tension doit être en dessous de 2 Joules afin de limiter les conséquences en cas de court-circuit ;  Au plus tard 60 secondes après le choc, la tension du bus haute tension doit se situer en dessous des seuils de la classe A ;  Le câblage du véhicule doit toujours être protégé au niveau IP XXB (contre l'accès d'un doigt) après l'impact, et les éléments de protection du bus haute tension doivent rester reliés à la masse du véhicule ;  Les éléments de tension de classe B du véhicule doivent rester protégés au niveau IP XXB.

Trucs et astuces

Des normes ont également été mises en place concernant la recharge et les bornes. Le standard IEC 61851-1 décrit les différents modes de recharge acceptés sur les véhicules électriques. Le standard IEC 62196-2, quant à lui, présente la liste des prises et socles de prises pour véhicules électriques, dans le but de garantir un maximum de sécurité pour les usagers.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant