Revenu, fiscalité et diversification poussent l'immobilier au rang des placements favoris

le
0

Revenu, fiscalité et diversification poussent l'immobilier au rang des placements favoris

 L'édition 2015 de l’Observatoire UFF - IFOP de la clientèle particulière révèle que dans le cadre de la gestion de leur patrimoine, les Français montrent leur intention de modifier leurs placements dans l’objectif d’un meilleur rendement. Mais, leur ouverture au risque reste faible (39%). L'immobilier locatif d'investissement séduit 57% des sondés et les SCPI 40%.

 Les investisseurs patrimoniaux ne se sont jamais déclarés aussi peu sensibles à la conjoncture. Ils sont 70% (vs 60% en 2014) à déclarer ne pas avoir modifié leurs comportements d'épargne. Et la crise grecque laisse 71% des sondés « de marbre ». Néanmoins, la crise financière et son prolongement actuel les conduit (65%) à s'impliquer davantage dans la gestion de leurs avoirs et à s'informer (63%) régulièrement sur l'actualité financière.

 

L’ouverture au risque reste toujours aussi faible depuis 2009. 40% des personnes interrogées n'acceptent qu'un risque faible voir aucun risque en capital (20%).

 

 La clientèle patrimoniale affiche cependant une volonté de réaffecter leur patrimoine, consciente que les produits sans risque sont devenus sans intérêt. A part égale, L'immobilier locatif d'investissement séduit 57% des sondés et les SCPI 40%. En tête de peloton figure les produits à capital garanti (62%) et l'assurance vie (58%). Enfin, depuis 2009, la disponibilité des fonds (61%) est le principal critère de choix devant le niveau de rendement (55%). les critères de simplicité (8%), fiscalité (7%), environnementaux (5%) ou de frais (2%) qui figurent en bas du classement.

 

L’immobilier dans l’ancien (56%), les résidences pour seniors et retraités (53%) ainsi que les résidences pour étudiants (53%) sont perçus par les Français patrimoniaux comme les meilleurs placements en immobilier locatif. L'immobilier dénote une vision « affective ». Il répond à plusieurs objectifs : préparer sa retraite, se constituer un patrimoine, alléger son imposition, diversifier. Comme en 2014 le dispositif Pinel séduit 4 français sur 10. Le placement en parts de SCPI grignote 1 point en passant sur un an de 38% à 39%.

 

L’anticipation de la retraite reste la première finalité de l’investissement (49%) devant la constitution d’une épargne de précaution (33%) et la volonté d’assurer l’avenir de ses enfants (31%).

 

75% des investisseurs patrimoniaux encore en activité ont déjà pris des dispositions concernant leur retraite. L’assurance vie (85%) est toujours la solution plébiscitée par ceux qui la préparent. 60% préfèrent la souscription de produits financiers et 66 % un achat immobilier.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant