PF0 et PF1 sur le chemin de la redynamisation

le
0

 

Perial a engagé une redynamisation de PF0 et PF1 par la mobilisation de la trésorerie disponible, une augmentation des arbitrages et des investissements afin de moderniser le patrimoine des deux SCPI. Pour appuyer cette stratégie, la société de gestion va soumettre aux associés lors de l'AGE cette semaine le principe de réouverture de leur capital sous la forme variable.

Mardi 16 juin et mercredi 17 juin, les associés de PF0 et PF1 (Perial) auront à se prononcer sur une résolution extraordinaire visant à abandonner la fixité de leur capital pour le régime de la variabilité. Cette décision n'est pas sans conséquence en terme simplement d'investissements.

En effet, quand les SCPI sont à capital fixe, elles ne peuvent enrichir leur patrimoine qu'en opérant des augmentations de capital. Cette décision qui appartient à la société de gestion permet une maîtrise de la collecte … mais en corollaire, elle limite parfois l'acquisition de nouveaux immeubles faute de trésorerie.

Pour leur part, les SCPI à capital variable collectent en permanence. La société de gestion ne maîtrise pas les nouveaux flux de capitaux. En revanche, la SCPI dispose des ressources suffisantes pour saisir les opportunités d'investissement qui se présentent.

En attendant le vote des associées, les deux SCPI de Perial se sont déjà engagées sur la voie d'une nouvelle jeunesse.

Du côté de PF1 le premier trimestre constate «un renversement de tendance puisque le solde entre les locaux devenus vacants et les relocations (11 pour 4296m2) et ventes devraient devenir positif dès le 2ème trimestre 2015». De plus, la SCPI poursuit ces cessions d’actifs peu contributeurs au résultat. Le montant des promesses de ventes signées est supérieur à 10m€ et les négociations « abouties en cours de signature représentent également plus de 10 m€ ». Au total en prenant en compte l’acquisition (en indivision avec PFO2, 8,5m€ ) d’ un immeuble loué à Ivry sur Seine (16355m2) , PF1 a amélioré son remplissage locatif. Le taux d'occupation s'élève à 78,46 % (76,76 % fin décembre). Plus précisément, il atteint 85,46 % « hors travaux (3,42%), franchises de loyers (1,52%), ventes en cours (2,46%) ». Malgré tout, le premier acompte trimestriel 2015 est resté stable à 5,5€…. Sur l'ensemble de l'année Perial estime qu'il pourrait s'élever entre 22€ et 23€… (22€ en 2014)

La situation de PF0 s'améliore également. Elle devrait même encore se poursuivre le «trimestre prochain compte tenu de négociations déjà bien avancées». Outre la signature de onze relocations (5227m2) la SCPI a acquis un immeuble à Bussy Saint Georges (5440m2 ,11,38m€) et céder des actifs vacants pour environ 1,75m€ (Saint Didier au Mont d’or, Nanterre). Le taux d'occupation financier reste encore un peu juste : 80,07 % contre 83,93 % fin décembre. Cependant, les relocations, les ventes et les acquisitions réalisées où en cours autorisent Perial à être optimiste sur activité locative 2015. Une bonne nouvelle après un exercice 2014 décevant où le dividende est tombé à 46€ (49€ en 2013). «Les signes plus favorables en ce début d'année» autorisent Perial à fixer une prévision de distribution annuelle entre 46€ et 47€.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant