Loi Alur : quand les agences immobilières sont "hors la loi"

le
0
UFC-Que choisir envisage de poursuivre en justice les professionnels de l'immobilier qui ne respectent par la loi Alur. Image d'illustration.
UFC-Que choisir envisage de poursuivre en justice les professionnels de l'immobilier qui ne respectent par la loi Alur. Image d'illustration.

Près d'un tiers d'agences immobilières ne respectent pas la loi. Deux ans après l'adoption de la loi Duflot, censée réguler les dysfonctionnements du marché et protéger les propriétaires comme les locataires, de professionnels indélicats, le bilan que dresse l'association UFC-Que Choisir est sévère. En France, près de 400 agences immobilières ne respectent pas la réglementation de cette loi qui vise à faciliter l'accès au logement et un urbanisme renforcé (Alur).

Lors d'un point presse, ce lundi 21 mars, Alain Bazot, président de l'association de consommateurs, a annoncé qu'il met en demeure ces professionnels de se conformer à la loi. "S'ils ne le font pas, nous envisagerons très sérieusement de saisir les tribunaux", indique-t-il.

Au terme d'un audit de 1 246 agences immobilières, réparties dans 76 départements, effectué entre le 7 novembre 2015 et le 21 novembre 2015, UFC-Que Choisir relève que 35 % des agences n'affichent pas systématiquement l'information sur le diagnostic de performance énergétique (DPE), contre 28 % en 2011. Et ce, "alors même qu'en raison de la flambée des prix de l'énergie, cette information est particulièrement importante pour le locataire qui ne peut pas intervenir sur l'isolation du logement", relèvent les auteurs de cette étude.

Manque de transparence

L'information détaillée sur les honoraires distinguant les frais d'agence de l'état des lieux...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant