« Les marchés actions pourraient rapidement repartir à la hausse » (Edmond de Rothschild AM)

le , mis à jour à 17:41
6

Edmond de Rothschild AM estime que le Brexit n'aura pas lieu et que d'autres sujets de craintes devraient s'apaiser sur les marchés.
Edmond de Rothschild AM estime que le Brexit n'aura pas lieu et que d'autres sujets de craintes devraient s'apaiser sur les marchés.

Pour Edmond de Rothschild AM, les investisseurs restent excessivement prudents sur les marchés à l’heure actuelle, et la détente à venir sur certains sujets clés pourrait se traduire par une hausse des marchés dans les mois à venir.

« Force est de constater qu’en dépit de la meilleure orientation des marchés, les investisseurs demeurent prudents et relativement peu exposés aux classes d’actifs risquées. Les analystes, une fois n’est pas coutume, ont également pour cette année des attentes de croissance bénéficiaire très restreintes » affirme Edmond de Rothschild AM dans une note d’analyse diffusée mardi 7 juin.

Quatre raisons de prudence à l’heure actuelle

Benjamin Melman, directeur de l’allocation d’actifs chez Edmond de Rothschild AM, met en exergue les quatre principales raisons qui, selon lui, seraient à l’origine de la prudence des investisseurs à l’heure actuelle :

1. « Les publications des résultats des entreprises au premier trimestre aux Etats-Unis et en Europe, quoiqu’un peu meilleurs qu’attendu, restent très en retrait ».

2. « Le rebond "à crédit" de l’économie chinoise semble trop fragile pour être jugé pérenne ».

3. « L’environnement politique peut potentiellement devenir un facteur de crise en Europe ».

4. « La volonté de la Réserve Fédérale de poursuivre son resserrement monétaire » suscite quelques angoisses à l'approche du 15 juin.

Même pas peur !

Cependant, pour la société de gestion, ces craintes paraissent excessives. « En dépit de ces interrogations, nous maintenons une allocation d’actifs surpondérant les actions en général et l’Euroland en particulier » affirme Benjamin Melman, qui avance trois principales raisons d’optimisme :

1. « Il nous semble que la stabilisation des prix des matières premières et la prise en compte effective de l’impact des taux négatifs sur les résultats des valeurs financières préservent les résultats d’une dégradation supplémentaire ».

2. « La meilleure orientation de l’économie mondiale devrait (…) permettre aux bénéfices de progresser ».

3. Enfin, « la prudence des investisseurs laisse penser que les marchés actions pourraient rapidement repartir à la hausse quand certaines étapes seront passées, comme le référendum britannique (…). Le Brexit n’est pas notre scénario central ».

Xavier Bargue (redaction@boursorama.fr)

Retrouvez tous les articles de la rédaction de Boursorama dans la rubrique dédiée.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4358281 il y a 11 mois

    Bien évidemment

  • dcabon il y a 11 mois

    Charlatans de tout poil unissez-vous pour nous annoncer un avenir serein ou catastrophique. Vous ne vous engraissez que sur la volatilité à la hausse comme à la baisse et vous voudriez qu'on vous écoute après tous vos boniments ???

  • fquiroga il y a 11 mois

    après avoir bien stocké à la baisse, on prépare la vente..........pigeon, pigeon.....

  • ericlyon il y a 11 mois

    Il faut surtout se faire sa propre opinion et surtout en fonction de son propre portefeuille d'actions.

  • mcarre1 il y a 11 mois

    Un autre il y a quelques jours promettait -10% dans les prochains mois.

  • pvza il y a 11 mois

    Les marchés actions pourraient rapidement repartir à la hausse .. mais aussi rapidement à la baisse et peut être stagner... ( PVZA de la tour blanche du pin)