Les Etats-Unis risquent un retournement de conjoncture économique (Carmignac)

le
4

Carmignac affiche sa méfiance au sujet de l'économie américaine.
Carmignac affiche sa méfiance au sujet de l'économie américaine.

L'activité industrielle semble donner quelques signes de fébrilité depuis plusieurs mois aux Etats-Unis. Pour Carmignac, il y a lieu de s'inquiéter malgré la résistance de la consommation des ménages et de l'emploi américain, alors que la Fed devrait durcir le ton cette année.

Etats-Unis : sentiment d’un changement de conjoncture

Aux Etats-Unis, comme presque partout dans le monde (Chine, émergents, Europe), l’activité industrielle a eu tendance à se contracter au cours des derniers mois. Or, « quand l’industrie sous-performe si nettement, la récession n’est pas loin » affirme Frédéric Leroux, gérant global chez Carmignac.

La consommation des ménages américains reste pourtant bien orientée, avec une croissance d’un peu plus de 2% en rythme annuel fin 2015. Mais ce chiffre ne satisfait pas la société de gestion, qui observe un tassement de cette croissance au cours des derniers mois.

Pourtant, le chômage américain continue de se contracter, ne concernant plus que 5% de la population active, ce qui est un indéniable signe de bonne santé économique. De manière quelque peu provocante, Carmignac s’interroge : « L’emploi viendra-t-il au secours de la consommation ? Non, car c’est la consommation qui fait l’emploi, et non l’inverse ».

Enfin, dans le secteur privé, « la croissance des profits est déjà en baisse malgré une croissance économique à 2,5% », affirme Frédéric Leroux. Les profits des entreprises américaines continuent de progresser, mais le rythme de cette progression s’est légèrement tassé au troisième trimestre 2015 par rapport aux trimestres précédents.

La Fed se renouvelle, les « faucons » remplacent les « colombes »

La Fed risque également de ne pas faire de cadeaux aux marchés financiers cette année, alors que le renouvellement partiel des dix gouverneurs du FOMC profite cette année aux partisans d’une politique monétaire restrictive. Le FOMC est l’organe principal de la Fed et définit la politique monétaire de l’institution.

Dans le jargon financier lié à la Fed, les défenseurs d’une politique accommodante (taux bas et relances monétaires) sont qualifiés de « colombes ». Leur discours a tendance à plaire aux marchés. À l’inverse, les « faucons » désignent les partisans d’une politique plus restrictive (hausse des taux pour éviter des bulles financières). Leur discours est moins agréable à entendre dans les salles de marché.

Charles L. Evans, président de la Fed de Chicago et « colombe » par excellence, ne fera plus partie des membres du FOMC cette année. Partent également Dennis P. Lockhart, président de la Fed d’Atlanta, également classé dans le camp des « colombes », ainsi que John C. Williams, plutôt « centriste » dans le débat entre stratégie restrictive ou accommodante.

À l’inverse, trois nouveaux « faucons » entrent cette année au sein du FOMC. Parmi eux : Esther L. George, présidente de la Fed de Kansas City, grande partisante d’une politique monétaire plus restrictive, ainsi que James Bullard (St. Louis) et Loretta J. Mester (Cleveland), également classés parmi les « faucons ».

Il est donc possible que la Fed prenne un peu moins de pincettes cette année pour poursuivre le relèvement de ses taux directeurs sans s’émouvoir outre mesure des réactions des marchés. D’où, sans doute, les prévisions de Goldman Sachs qui expliquait la semaine dernière que le relèvement des taux directeurs de la Fed devrait se faire à un rythme plus rapide que ne le prévoit actuellement le consensus de marché.

Lire également : Marchés : « L'Europe n'échappera pas à la gravité » (Carmignac)

X. Bargue (redaction@boursorama.fr)

Retrouvez tous les articles de la rédaction de Boursorama dans la rubrique dédiée.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • acharbi1 le jeudi 28 jan 2016 à 18:09

    fini ,la fausse monnaie .qui empêche les états de ce réformer

  • fquiroga le mercredi 27 jan 2016 à 17:22

    des gourous a 2 balles....

  • zemmour- le mercredi 27 jan 2016 à 17:15

    Carmignac a déjà 3 ans de retard....ils sont tombés du lit ce matin ?

  • isadol15 le mercredi 27 jan 2016 à 17:11

    C'est du matraquage médiatique ;) !?