Les dernières acquisitions des SCPI

le
0

La belle dynamique de la collecte des SCPI depuis le début de l’année permet aux SCPI de multiplier leurs investissements en bureaux ou commerces.

Accimmo Pierre (BNP PARIBAS REIM France) a rentré dans son patrimoine deux immeubles de bureaux. Le premier Eurosquare à Saint-Ouen (93) développe une surface d’environ 17 555 m². Il bénéficie d’une certification HQE et est 100% loué pour une durée moyenne résiduelle ferme de plus de 9 ans.

Le second se situe au 127, avenue Charles de Gaulle à Neuilly-sur-Seine (92). Restructuré en 2005, il s’étale sur 9 582 m². Il est entièrement loué auprès de sept locataires, pour une durée moyenne ferme résiduelle des baux supérieure à 3 ans.

D’après le gérant les deux actifs sont l’opportunité « d’investir sur des actifs récents, de qualité, 100% loués et sur des zones tertiaires reconnues et parfaitement intégrées dans le développement du Grand Paris». Les investissements sont financés par fonds propres et par un financement bancaire à hauteur de 104 m€.

Chez Paref Gestion, Interpierre France a réalisé des acquisitions pour près de 12 m€ en bureaux et locaux d’activité pour un taux de rendement moyen de 7,25 %. Dans le détail, il s’agit d’un immeuble de bureaux situé à Ivry‐sur‐Seine loué à dix locataires majoritairement dans le domaine de l’Assurance et de l’Informatique. Le montant de la transaction s’élève à environ 4,9 m€ et fait ressortir un taux de rendement de 6,9 %. Le deuxième investissement à Mulhouse est loué à Promocash, filiale du groupe Carrefour, avec un bail ferme résiduel de 5 ans. Le prix acte en main, 2,2 m€ fait ressortir un taux de rendement de près de 7,9%. Enfin, deux autres biens sont actuellement sous exclusivité. Un local d’activité au sud de Lyon et un ensemble de bureaux à Neuilly‐sur‐Seine. Ils devraient faire l’objet d’une signature dans les prochaines semaines pour environ 5m€. Ce n’est pas tout « d’autres dossiers sont à l’étude pour consolider un patrimoine panaché d’actifs à fort rendement couplés à des actifs core ».

Frénésie d’achats chez Périal : PF02 a rentré un ensemble de cinq immeubles à usage de bureaux l’« Orsay Parc » à Orsay pour un montant de 19,7 M€ (10544m2) et un rendement immédiat de 7,76%. Au-delà d’être intégralement loué par trois sociétés, l’ensemble « présente un fort potentiel de valorisation, tant par l’amélioration de ses consommations énergétiques que par la possibilité de construire environ 7 000 m² supplémentaires au sein du parc ». Peu de temps avant la SCPI avait investi dans des bureaux à Ivry sur Seine (L’Atrium, 43,9m€, 10940m2). Le bien délivre un rendement net de 6,66%. S’il n’est pas encore totalement occupé (loué à 73% en avril par six locataires différents) Périal reste cependant «confiant sur le remplissage de l’immeuble compte tenu de ses atouts et qualités intrinsèques mais aussi de la revalorisation urbaine qui s’opère dans le cadre du projet Ivry Confluence et de l’amélioration en 2020 de la desserte de l’immeuble».

PF1 apprécie les immeubles récents Buroplus 2 (11,67m€, 5939m2) et Buroplus 3 (3719 m2, 7,5m€) à Elancourt. Les rendements de ces acquisitions sont flatteurs : respectivement 8,11% et 7,75%. Le premier est « entièrement loué à la valeur locative de marché » dans le cadre de baux résignés en 2015 dont la durée résiduelle moyenne est de 3 ou 4 ans jusqu’à leur prochaine échéance contractuelle. Il offre ainsi un revenu sécurisé jusque fin 2019. Convaincu de la pertinence de son choix, Périal a complété cette acquisition avec Buroplus3 dont l’avantage est notamment d’être « sous garantie décennale jusqu’en 2018 ». Enfin, ces biens « s’inscrivent dans la stratégie de PF1 de recentrage de son patrimoine en région parisienne ».

De plus en mai dernier, la SCPI a investi 12,4 m€ à Boulogne (2 222 m2) pour un rendement de 5,8%. L’immeuble construit dans les années 1960 a fait l’objet d’une rénovation importante en 2000. Des travaux ont également été négociés lors de l’acquisition, ces derniers viendront compléter cette rénovation.

Dans le cadre de la nouvelle stratégie mise en place depuis la réouverture de son capital et visant à réorienter le patrimoine vers les actifs commerciaux PFO a acquis deux murs de restaurant (1 000 m2, 4,47 m€, rentabilité nette 6,07%). Loués, ils sont situés sur le parvis d’un ensemble immobilier à Ivry sur Seine. Un « emplacement de choix permettant d’envisager une pérennité locative »

Puis la SCPI a misé sur le portefeuille Cenor (7,8m€, rendement 6,26%) comprenant quatre locaux commerciaux et un immeuble à usage de bureaux et de crèche. Les commerces sont situés à Garches avec Picard comme locataire (596m2), Vincennes (337m2, locataire Naturalia), Lille (775m2, locataire L’Oréal). Un second commerce de 76m2 à Lille est en cours de commercialisation. Là encore Périal est confiant « sur l’attractivité commerciale de ces locaux compte tenu de la qualité de l’emplacement et de leur configuration ».

Le dernier bien est à Issy les Moulineaux (544 m2), il s’agit d’un immeuble de bureau et crèche loué à trois locataires dont il reste 100 m2 à louer. A noter que l’immeuble » a souffert d’une gestion hasardeuse de l’ancien propriétaire. Un travail important sera à fournir aux fins de remettre l’immeuble techniquement à niveau et d’optimiser à terme son niveau de charges».

Retrouvez cet article sur Primaliance.com
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant