La SCPI Corum Convictions investit à Rennes

le
0

Pour atteindre l'objectif d'un taux de distribution supérieur au marché et une appréciation du prix de la part, Corum Convictions investit sur une large zone géographique et sur tous types d'actifs. L'effet vertueux de cette stratégie permet à la société de gestion d'anticiper un dividende de 61,8€ en 2014 soit un taux de distribution d'environ 6 %.

La politique menée par Corum Convictions (Corum AM) est de privilégier les marchés immobiliers les moins en proie aux tensions inflationnistes procurées par l'afflux des investisseurs. Après avoir acquis un commerce au Portugal en avril dernier, la SCPI fait un « come back » en France. Elle acquiert cette fois des bureaux à Rennes. Livré en 2010, l'immeuble qui est déjà loué s'étend sur 4073m2, est situé dans le parc tertiaire du Val d'Orson. L'opération s'élève à 7 m€ et offre un taux de rendement de 7,5 %.

Cette nouvelle acquisition s'inscrit dans la stratégie dynamique de la SCPI. A la fin du premier trimestre, son patrimoine est formé de 19 immeubles loués à 45 locataires. La province (63% du patrimoine) domine largement le portefeuille tandis que les investissements en zone euro représentent 8 %. Par ailleurs, si les actifs de bureaux restent prépondérants (50%), Corum Convictions n'exclut aucun secteurs d'activités en se positionnant sur les créneaux de la santé (8%), la logistique (15%), les commerces (17%) et les entrepôts (10%).

Du côté du taux d'occupation financier, les trimestres se suivent et se ressemblent. Au premier trimestre, il s'élève à 99,3 %... et pour atteindre 100 %, il reste à louer 2 locaux commerciaux à Amneville (123m2) et au Creusot (160m2). Enfin, le succès de la SCPI ne se dément pas auprès des épargnants. Ils sont dorénavant 2248 (1776 fin décembre) pour une capitalisation de 112,4m€ contre 87,9m€ fin 2013.

Cette année, la société de gestion anticipe un dividende annuel de 61,8€ soit un taux de distribution de 6,16 % sur le prix acquéreur moyen du trimestre écoulé. Cette prévision s’appuie sur le rendement significatif des acquisitions (8,22%), un renfort des réserves au cours du dernier exercice (178 000€ fin 2013 soit 1,1 mois de dividende) et des baux fermes majoritairement supérieurs à 7 ans (75 % du patrimoine).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant