Immofonds 4 étudie les possibilités d'une fusion avec Multimmobilier 2

le
0

Le projet d’une fusion d’Immofonds 4 et de Multimmobilier 2 est à l’étude. Le calendrier prévoit une assemblée générale extraordinaire spécifique en janvier 2017 si le conseil de surveillance valide auparavant les modalités de l’opération.

Immofonds 4 (La Française AM) sait montrer sa réactivité quand une opportunité intéressante d’arbitrage survient. Cela a été le cas en 2015 avec la rue des Renards (7506m2) à Paris. La quote-part de la SCPI y est certes modeste (7,5%), mais au regard du prix de vente (65m€) ce sont quelques 4,8m€ (hors droits) qui sont rentrés dans sa caisse. Un montant quasi équivalent à sa collecte nette (4,7m€).

Sur le thème locatif, le taux d’occupation financier a atteint son plus haut taux de l’année fin décembre (93,3%). Il est notamment imputable à l’extension de BNP Paribas sur la totalité du Step Up à Pantin, des bureaux dans lesquels la SCPI détient une participation de 10%. Surtout, le bail de 10 ans ferme « contribuera dès l’an prochain (2016) à l’amélioration de 2% du TOF ».

In fine, les comptes ont permis la distribution d’un dividende de 9,12€ (vs 9,66€), soit un taux de distribution de 4,54%.

Et 2016 ? Les efforts vont porter évidemment sur la commercialisation des surfaces vacantes afin de soutenir un « résultat distribuable maintenu à son niveau actuel ».

Autre thème,  le rajeunissement du portefeuille. Plus que jamais d’actualité, le plan d’arbitrages porte sur 6 actifs vacants au 2/3 soit 50% de la vacance de la SCPI. D’après la Française AM « Il est déjà très avancé » pour un montant autour de 13m€. En parallèle, près de 16m€ d’investissements sont prévus. Plus précisément, la redynamisation de la SCPI conduirait à cibler d’autres typologies d’actifs (emplacements de parkings, santé, hôtels, résidences gérées)… si les associés réunis en assemblée générale le 23 juin suivent cette idée. Bon à savoir, ces acquisitions se feront dans la limite de 15% du patrimoine et devront faire « majoritairement l’objet d’un bail commercial ».

Qu’en est-il en début d’année ? Au 1er trimestre, 2 biens souffrant de « vacance structurelle » ont été cédés. Hélas, le taux d’occupation financier a été malmené. Il tombe à 85,7% en raison principalement de « l’impact des mesures ponctuelles d’accompagnement ».

 En tous cas, La Française AM s’affaire. Bien décidée à redonner de l’élan à sa SCPI, elle envisage un projet d’une fusion-absorption d’Immofonds 4 par Multimmobilier 2. Le calendrier prévoit la présentation du projet par un comité restreint au mois de juin prochain. S’il est accepté, les principales caractéristiques pourraient être décrites en juillet. Et, sous réserve de sa validation par le conseil de surveillance en novembre, une assemblée générale extraordinaire spécifique serait prévue en janvier 2017.

Retrouvez cet article sur Primaliance.com
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant