En quoi consiste la gestion locative d'une SCPI ?

le
0

La location d'un bien en direct exige du temps comme des compétences juridiques et fiscales. Dans le cas d'un investissement en SCPI, c'est la société de gestion qui se charge de tout. A cette fin, elle prélève chaque année des frais de gestion. Certes, il faut les surveiller... mais l'associé doit aussi les apprécier au regard d'une gestion locative efficace qui participe à la performance de sa SCPI.

La gestion locative organise et assure toutes les actions, relations et décisions entrant dans le cadre d’une location. Ainsi, Il s'agit aussi bien d'actes de gestion courante que de répondre à des questions juridiques, comptables et fiscales. La société de gestion d'une SCPI pilote toutes ces missions. Elle tranquillise l'associé à un moment où les charges et contraintes locatives des propriétaires de biens en direct sont de plus en plus complexes.

Dans la gestion courante, la société de gestion met en publicité le bien, choisit le locataire en fonction de critères pré-établis et conduit les diagnostics. Elle émet les avis d'échéance et de quittance de loyer, encaisse les loyers, paie les charges, gère les relations avec son locataire et assure éventuellement le renouvellement de son bail.

Sur les questions techniques, le gestionnaire fait exécuter, suit et réceptionne les travaux sur les immeubles de son patrimoine comme elle gère les sinistres et vérifie les différents contrats d'assurance.

La complexité et la diversité des aspects juridiques et financiers conduit encore la société de gestion à établir les contrats de location, à formaliser l'état des lieux à l'entrée et à le vérifier au départ du locataire. De plus, elle rédige un compte rendu de gestion trimestriel, convoque les associés en assemblée. Elle tient la comptabilité comme prépare les documents et les chiffres pour l'établissement des déclarations fiscales. En cas de défaillance du locataire, le gestionnaire pilote le contentieux. A savoir, une relance des paiements et si ce n'est pas suffisant, il assignera le locataire en justice pour obtenir le recouvrement.

Le champ d'intervention de la société de gestion est vaste et se manifeste au quotidien. C'est pourquoi, il engendre des frais : les « frais de gestion ». Ils s'élèvent généralement entre 8 et 10 % HT des loyers encaissés par la SCPI. Ils sont prélevés chaque année sur les revenus encaissés par les associés. Autrement dit, si l'investisseur en SCPI doit être vigilant sur le niveau de ses frais, il doit surtout apprécier son placement sur le revenu net qu'il perçoit … gage notamment, de l'efficacité locative du gestionnaire.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant