Déduction des frais réels : quels sont-ils ?

le
1

Déduction des frais réels : quels sont-ils ?
Déduction des frais réels : quels sont-ils ?

En choisissant l’option « frais réels » lors de votre déclaration de revenus, vous avez la possibilité de déduire de vos revenus un certain nombre de dépenses liées à l’exercice de votre profession. Frais de vêtements, de déplacement… nous faisons avec vous le point sur les dépenses à prendre en compte.

Les frais de repas

Manger à l’extérieur coûte en principe plus cher que de manger chez soi. C’est pourquoi, si la dépense est inévitable et justifiée, elle est déductible dans les frais réels.
Si vous n’avez pas de justificatif, vous pouvez déduire une somme forfaitaire sur laquelle sera déduite la participation de votre employeur aux titres-restaurants.
Si vous avez les justificatifs, vous pouvez déduire en frais réels la différence entre le prix réellement payé et le prix théorique du repas à domicile, c’est-à-dire 4,70€ pour la déclaration 2016.

Les frais kilométriques

Les trajets parcourus entre votre domicile et votre lieu de travail sont déductibles sous certaines conditions.
Pour les trajets supérieurs à 80 km, vous devez prouver que les kilomètres parcourus sont liés à un motif professionnel. Il n’est admis qu’un seul aller-retour par jour, mais, dans certaines situations, il est possible de déroger à cette règle. Par exemple, dans le cas où il vous est impossible de vous restaurer à proximité de votre entreprise, si vous avez des horaires atypiques, etc…
Si vous n’avez pas les justificatifs, vous avez la possibilité d’utiliser un barème kilométrique prenant en compte les caractéristiques de votre véhicule.

Les frais de locaux professionnels

Les salariés en home office peuvent déduire des frais de bureau à domicile.
Ainsi, si vous ne disposez pas de bureau dans l'entreprise de votre employeur, vous pouvez déduire les dépenses générées par l'utilisation d'une pièce de votre domicile.
Si vous êtes locataire, vous pourrez déduire dans les frais réels la part du loyer et des charges locatives qui correspondent à la pièce dédiée à votre activité professionnelle.
Si vous êtes propriétaire, vous pouvez prendre en compte une quote-part des intérêts d'emprunt au prorata de la surface dédiée à votre emploi.
Vous pouvez également déduire, toujours selon la surface de la pièce :

  • les charges de copropriété ;
  • les impôts locaux ;
  • les dépenses d'entretien ;
  • les frais de réparation et d'amélioration.

Pour bénéficier de ces déductions, il vous faudra fournir un document de votre employeur attestant l'absence de bureau dans l’entreprise ainsi que les copies des factures ou des quittances.

Autres frais

Parmi les frais réels, vous pouvez également déduire :

  • les frais de vêtements spéciaux (bleus de travail, blouses…) ;
  • de documentation professionnelle ;
  • de stage de formation ;
  • les frais de double résidence.

Trucs & Astuces :

Les cotisations que vous versez aux syndicats ainsi que les cotisations salariales pour les comités d'entreprises sont également déductibles dans les frais réels.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • laurus il y a 9 mois

    Et pour ceux que ça concerne, "les honoraires versés à un avocat, engagés par un salarié dans le cadre de procédures prud'homales constituent des frais professionnels."