Dauphi pierre affirme ses objectifs patrimoniaux

le
0

Dauphi Pierre a vu son résultat 2013 progresser sous les effets de ses investissements et d'une politique qualitative de travaux sur son patrimoine. Après un trou d'air sur son taux d'occupation financier, la SCPI redresse la barre depuis le début de l'année. Ses 2 premiers acomptes (3,51€) reflètent une période focalisée sur l'amélioration de son efficacité locative

 

Dauphi Pierre a poursuivi tranquillement son chemin en 2013. Aucune augmentation de capital n’ayant été réalisée, le capital social demeure inchangé (17,48 m€). De plus, la SCPI n'a réalisé aucun investissement. En revanche, elle a poursuivi la vente de 3 locaux (Grenoble, Echirolles, Seyssinet Pariset) obsolètes ou ne correspondant plus à ses « objectifs patrimoniaux » engrangeant au passage, une plus value globale de 138k€.

Plutôt centré sur les bureaux (76,6% de la valeur vénale du portefeuille) le patrimoine constitué de 96 unités locatives en province privilégie Grenoble (22,7%) Lyon (22,8%), Bordeaux (12,4%) et Dijon (10,3%).

Du côté de l'activité locative, Le taux d'occupation financier s'est essoufflé pour atteindre en moyenne 88,76%. Depuis le début de l'année, cependant, il redresse la tête au point de franchir fin juin le seuil symbolique des 90 % (90,23 %). Cette amélioration dans un contexte locatif difficile est le fruit d'une stratégie initiée depuis plusieurs années: pérenniser la qualité du patrimoine en procédant notamment « à des travaux de rénovation afin de pouvoir proposer des locaux conformes aux exigences actuelles des locataires » . Sous cet aspect, le montant des « travaux » s'est accéléré au cours du dernier exercice. Grâce à la constitution chaque année d'une provision représentant 3 % des loyers encaissés (1,23 m€ fin 2013), les travaux se sont élevés à 259k€ contre 142,5k€ un an auparavant. Par ailleurs, les investissements 2012 dans l'agglomération nantaise et bordelaise ont été pleinement rentabilisés. Ils ont permis au résultat de progresser à 16,73€ par part (15,77€ en 2012) et de remonter le niveau de dividende à 15,96€ (15€ en 2012). Le solde (0,77€) a été affecté au report à nouveau ce qui porte dorénavant les réserves de la SCPI à 2,78€. Enfin, sur la base d'un prix acquéreur moyen en 2013 de 246,16€, le taux de distribution ressort à 6,48 %.

Les acomptes versés (3,51€ chacun) au titre des 2 premiers trimestres 2014 sont dans la droite ligne de ceux versés à la même période de l'année dernière. Ils illustrent la volonté du Groupe Voisin de « tout mettre en œuvre afin de maintenir un taux d’occupation satisfaisant ».


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant