Ces SCPI dont le dividende a progressé en 2015

le
0

17 ! C’est le nombre de SCPI dont le dividende a été versé la première fois ou qui a progressé l’année dernière. Détails.

Les cinq SCPI qui ont versé pour la première fois un dividende : les « jeunettes »

Pour cinq jeunes SCPI, 2015 a été marqué par le versement d’un premier dividende. La plus grande surprise revient àVendôme Régions (Vendôme Capital Partners) dont le revenu (37,6€) intervient moins d’un an après son lancement en juin 2015.

Pas de jalousie entre Rhône-Alpes et Grand Est (Foncières et Territoires). Les deux SCPI créées en décembre 2013 ont distribué 14,7€ et 13,35€. Les deux autres qui ont vu le jour en 2014 s’exercent sur des territoires distincts : les bureaux européens ou l’Allemagne, rien que l’Allemagne. En avance sur son calendrier de distribution et en raison de la bonne orchestration de ses acquisitions, les associés de LFP Europimmo (La Française AM) ont reçu 45,6€. Ceux qui ont préféré les investissements germaniques de Novapierre Allemagne ont obtenu 8,1€. Selon Paref Gestion, ce montant pourrait progresser entre 12€ et 12,5€ cette année.

Les douze SCPI dont le dividende a progressé

Malgré sa jeunesse (création en mars 2013) Cœur de ville (Sogenial Immobilier) a versé en 2015 son deuxième dividende (10€). Mieux, il progresse de 29% (vs 7,72€ en 2014) en raison d’une phase de maturité atteinte pour la SCPI. Même situation pour Pierval Santé (Euryale). Née en janvier 2014 et forte de neuf actifs dédiés au vaste domaine de la Santé ou des séniors elle a été ainsi en mesure de quasiment doubler son dividende (51,75€ vs 26€).

Belle performance de Gemmeo Commerce (Amundi Immobilier) dont le revenu est passé de 8€ à 9,8€ soit une hausse de 22,5%.

Doublé gagnant chez Ciloger, moins spectaculaire, le revenu d’Actipierre Europe marque une hausse de 3,22% (9,6€ vs 9,3€). Mais en parallèle, le prix de la part s’est apprécié de 9% (de 192€ à 201€) en l’espace de 4 ans (mars 2012 à mai 2016). De son côté Actipierre 3 s’adjuge 1,35% (18,64€ vs 18,39€). Et pour cette année, la société de gestion prévoit « un maintien des niveaux courants de distributions trimestrielles ».

Epargne Pierre (Voisin) monte en puissance. Lancée en juillet 2013 la SCPI à vocation régionale peut se targuer d’un taux d’occupation financier de 100% à la fin de son dernier exercice. De quoi lui permettre une distribution en hausse de 9,6% à 12,36€ (vs 11,28€). Plus âgée (mars 1982)

Eurofoncière 2 (La Française AM) tient la cadence. Sa stratégie de relance a profité aux épargnants qui se sont vus gratifiés de 12,03€ (vs 11,4€, +5,5%). Mêmes effets chez Novapierre 1 (Paref Gestion). En restaurant sa rentabilité par de nouvelles acquisitions, elle a pu distribuer 19,43€ contre 18,6€ un an avant. Satisfaction toujours chez Paref Gestion,Interpierre dont « le rendement des actifs immobiliers sur la base des expertises s’élève à 8,8 % » a autorisé une distribution de 55,2€ vs 54,6€)

Enfin, dans la lignée de ses quatre exercices précédents Cristal Rente (Intergestion) conserve son allant. La SCPI a récompensé ses porteurs de 58,5€ (vs 57,23€). Le positionnement patrimonial de Placement Pierre renforcé par sa fusion avec deux autres SCPI gérées par Foncia Pierre Gestion marque un nouvel élan. Son dividende avance à 16,29€ (vs 16,11€). Quant à Corum Convictions (Corum AM), son revenu / part progresse de 1% en passant de 64,77€ à 65,49€.

Retrouvez cet article sur Primaliance.com
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant