« C'est le printemps économique au sein de la zone euro » (Fidelity)

le
6

L'OCDE a révidé en hausse ses prévisions de croissance 2015 pour la zone euro.
L'OCDE a révidé en hausse ses prévisions de croissance 2015 pour la zone euro.

Dans sa lettre hebdomadaire intitulée « L'hebdo des marchés », David Ganozzi, gérant de Fidelity Patrimoine, fait le point sur l'actualité boursière et livre son analyse sur le discours de Janet Yellen du 18 mars dernier. Egalement évoqué : le relèvement des prévisions de croissance en zone euro de la part de l'OCDE.

« En retirant le terme « patient » de son dernier communiqué, la Fed a bien préparé les marchés à une remontée de ses taux d'intérêt courts. Pour autant, Janet Yellen, sa présidente, n'a marqué aucune impatience à changer de stratégie monétaire. Elle s'est juste libérée de tout engagement pour ne pas les relever, mais en restant flou sur le calendrier », affirme cette semaine David Ganozzi dans l'« Hebdo des marchés » de la société de gestion Fidelity.

La Fed n'a pas encore atteint ses objectifs

Si la Fed semble toujours repousser à demain un éventuel relèvement des taux directeurs, c'est parce qu'il serait trop tôt pour entrevoir une éventuelle surchauffe de l'économie américaine : « les prévisions de hausse des taux d'intérêt courts ont été revues à la baisse, reflet d'un début d'année moins robuste de l'économie américaine », souligne ains David Ganozzi.

Par ailleurs, la Fed ne doit pas agir trop rapidement si elle veut atteindre les cibles qu'elle s'est fixées, explique-t-il : « En agissant ainsi, Janet Yellen se recentre sur ses objectifs, à savoir le plein emploi et la stabilité des prix. Si le taux de chômage est revu à la baisse pour 2015, les indicateurs du marché du travail ne sont pas encore au niveau qui correspond au mandat de la Fed. De même, sous les effets d'un prix du pétrole en recul et d'un dollar cher, l'inflation devrait rester basse à court terme. Là encore, l'objectif de 2% d'inflation en 2015 sera difficile à atteindre ».

« La décision de remonter les taux est donc « data dependent ». Il conviendra de surveiller de très près les statistiques économiques américaines à venir pour connaître la prochaine hausse des taux qui sera, de toute évidence, graduelle. Le message de la Fed a été bien accueilli par la communauté financière : le dollar s'est replié, les marchés actions ont poursuivi leur hausse et les taux à 10 ans américains sont repassés un temps sous les 1,90% ».

Europe : révision en hausse des prévisions de croissance

Si l'Amérique a connu une embellie économique notable au cours de l'année dernière, ce pourrait désormais être au tour de l'Europe de suivre ce chemin : « c'est le printemps économique au sein de la zone euro », résume David Ganozzi. « En effet, l'OCDE a revu à la hausse ses prévisions de croissance à 1,4% en 2015 contre 1,1% précédemment. L'embellie semble donc se confirmer. La publication, cette semaine, d'une batterie d'indicateurs (IFO, PMI...) devra la valider ».

Cet optimisme sur les prévisions de croissance en zone euro pour l'année 2015 était également souligné lundi 23 mars en cours de journée par Mario Draghi dans une allocution devant le Parlement européen (lire article détaillé).

À noter toutefois que la semaine dernière, David Ganozzi restait prudent dans sa lettre hebdomadaire, affirmant notamment : « Les indices boursiers poursuivent une ascension trop frénétique pour être vraie ». Une chose est sûre : les cours de Bourse ont intégré beaucoup d'espoirs d'amélioration économique en zone euro depuis le début de l'année, et ceux-ci devront désormais se concrétiser pour que les cours se maintiennent à leurs niveaux actuels.

X. Bargue

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4358281 le mardi 24 mar 2015 à 14:48

    Les bonnes valeurs restent des bonnes valeurs

  • bsdm le mardi 24 mar 2015 à 10:41

    David ganozzi ,gestionnaire d'experience a raison : + 19% en trois mois c'est un rythme annuel de + 78% !!cela semble un peu irréaliste .par contre une pause ou une consolidation suivie d'un redémarrage et finir l'année un peu plus haut ,c'est possible

  • khmane08 le mardi 24 mar 2015 à 09:59

    on rase gratis il parait

  • M7361806 le mardi 24 mar 2015 à 09:38

    Louons la BCE et le pétrole , déplorons la bétise socialiste- PRG et écolo

  • guerber3 le mardi 24 mar 2015 à 09:04

    Maintenant que les marchés ont dépassé, et de loin, la cote d' alerte, tous les gérants qui veulent sortir, proposent aux investisseurs des achats...de n' importe quoi...ça devient une grossièreté...!

  • ccondem1 le mardi 24 mar 2015 à 09:03

    La méthode Coué, il l'ignore ?