Beaucoup de candidats au conseil de surveillance de France Investipierre

le
0

La prise de conscience du rôle central du Conseil de Surveillance dans une SCPI se confirme à l'aune des 29 candidatures enregistrées pour France Investipierre quand seuls 12 postes sont ouverts. Tandis que la SCPI poursuit sa stratégie de rajeunissement, les heureux élus se pencheront sans doute sur un taux d'occupation qui peine à se redresser et un revenu annoncé en baisse.

La 14ème résolution proposée par BNP Paribas lors de l'assemblée générale de France Investipierre est suffisamment rare pour qu'elle mérite d'être signalée. Relative à la nomination des membres du conseil de surveillance, elle souligne qu'il y a « cette année vingt-neuf candidatures pour 12 postes à pourvoir ou à renouveler ». Du coup, « l’associé doit faire un choix de telle sorte qu’il ne vote que pour un nombre de candidats au maximum égal à celui du nombre de postes à pouvoir ». Pas simple !

Malgré un taux de distribution flatteur l'année dernière (5,42%), le taux d'occupation financier se maintient au 1er trimestre autour de 88 % (88,96% vs 88,78% fin décembre) alors que BNP Paribas assure mettre « en œuvre tous les moyens propres à reconquérir un taux d’occupation plus confortable ». Malgré ces efforts, la SCPI enregistre au 1er trimestre un « volume plus important de congés (6 pour 3335m2) que de renouvellement (1 pour 581m2). Mais la stabilité locative s'est maintenue grâce à la vente d'un actif vacant à Blagnac (625m2, 430k€) et la relocation « importante sur la Tour Franklin représentant environ 0,6 % des loyers » soit 185k€. Enfin, point positif l'arrivée à terme de franchises accordées aux locataires sur 3 immeubles à Paris et Massy qui a permis une « augmentation mécanique des loyers facturés par rapport aux loyers potentiels des surfaces vacantes ».

L'autre sujet de vigilance des associés pourrait être également la prévision cette année d'une distribution entre 11,5€ et 11,9€ dont environ « 1,5€ au titre de distribution de plus values sur cession d'immeubles », Un niveau en baisse par rapport à 2014 (12,2€ dont 1€ prélevé sur les plus values).

En tous cas, France Investipierre reste inflexible sur sa stratégie. Sa cure de jouvence se poursuit. La SCPI a signé 4 promesses de vente (4,7m€). Et, en parallèle, elle projette d'investir sur un immeuble neuf pré-loué à une école.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant